Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

11 janvier 2017

Des vins blancs bourguignons ( Côte Chalonnaise et Saint Aubin) à l'aveugle (1)

 

 

 

P1060510 - Copie

Samedi 7 janvier, la première séance de l'année 2017 de notre club de dégustation était consacrée à des vins blancs bourguignons (Côte Chalonnaise et Saint Aubin) goûtés à l'aveugle.

Les vins ont été mis en carafe un heure et demie à deux heures avant leur première dégustation par Isabelle qui déguste mais n'évalue pas les vins. Ils ont été goûtés deux fois, une première fois selon leur ordre d'apparition, et une deuxième fois avant le rendu des évaluations.

La dégustation à l'aveugle n'est qu'une image à un instant t, elle n'a pas vocation à émettre un jugement définitif sur l'ensemble de la production d'un vigneron sur la cuvée du millésime concerné. Certains vins se sont révélés être abordables et plus plaisants dès le jour de la dégustation, et d'autres plus renfrognés ce sont révélés plus séduisants le lendemain. En fonction des conceptions qu'ont les vignerons des vins qu'ils souhaitent produire et des choix d'élevage notamment, nous sommes confrontés à ce type de dissonance tant que les vins n'ont pas atteint leur plateau de maturité sous verre. L'idéal serait de faire ce type de confrontation avec des vins un peu plus âgés, ce qui nécessite d'avoir des caves suffisamment conséquentes et variées. Un objectif difficile à réaliser aujourd'hui pour les jeunes dégustateurs passionnés qui font partie de notre groupe de dégustation.

 

Je reviendrai demain sur le comportement de vins assez mal goûtés et revus 24 heures plus tard après conservation en cave fraîche.

 

 

Les robes sont de couleur jaune pâle à or vif

 P1060507

Montagny : Château de la Saule : Premier Cru 2014

Le nez évoque les fleurs blanches, la poire, les agrumes ( citron mûr) avec des notes de peau de pêche et de noisettes. L'attaque est fraîche, le milieu de bouche est assez charnu, plus plein et fruité. La finale est tonique (acidité un peu vive), d'une bonne allonge, fruitée, légèrement épicée, avec des notes de légère amertume ( peau de fruits). Note plaisir 14, moyenne du groupe 13,66

 

Saint Aubin : Marc Colin : Premier Cru : La Chatenière 2012

Un légère réduction s'estompe à l'aération et fait place à des arômes de fleurs printanières, de prunes jaunes, d'oranges, avec des notes épicées, de brioche ( élevage encore assez sensible) . L'attaque est charnue et veloutée, le vin prend de l'ampleur et de la densité dans un milieu de bouche fruité. La finale est allongée, d'un élégant velouté de texture, d'une juste fraîcheur, persistante, avec des notes salines et d'élevage pas encore fondu. Note plaisir 15,5, moyenne du groupe 15,08

 P1060506

Givry : François Lumpp : Crausot Premier Cru 2014

L'élevage marque de vin ( noisettes grillées) l'aération libère quelques arômes floraux et de fruits blancs. La bouche est linéaire, droite, peu aromatique, avec des notes d'élevage un peu dominantes, très fraîche , et une légère amertume en ultime sensation. Note plaisir 12, moyenne du groupe 12,16.

Le lendemain le vin est beaucoup plus qualitatif, je l'évoquerai demain.

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire