Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 janvier 2017

Châteauneuf du Pape : Beaucastel 1998 et Saint Emilion : La Mondotte 2007

Arrive le plat principal : pure gourmandise... 

Nous vérifions avec plaisir ce qui depuis dix ans participe de notre patrimoine culturel immatériel de l'humanité! Nous célébrons hautement cet art du bien manger qui va de pair avec la joie des retrouvailles. Le lièvre est typiquement le plat de gibier qui se marie à merveilles avec le foie gras.

 

Nous l'accompagnons de deux vins que tout oppose, ils sont offerts à l'aveugle en position 5 et 7!

P1050366

 

 

Châteauneuf du Pape : Beaucastel 1998

le vin n'a pas été dégusté à l'aveugle, bouteille épaulée deux heures avant la dégustation.

La robe est assez profonde de couleur rubis, légèrement évoluée au bord du verre. Le bouquet, intense et complexe, évoque les cerises kirschées, le cassis écrasé, la boite à épices, les herbes aromatiques, avec des notes fumées, d'olives noires, et de léger chocolat. L'attaque est soyeuse, les sensations sont ascendantes, les tannins fins et mûrs enrobés par une chair délicate se trament dans un corps dense d'une élégante concentration relevé d'expressifs fruits épicés. La finale est longue, conservant le séduisant soyeux de texture, d'un très bon maintien, harmonieuse, dotée d'une palette aromatique persistante et complexe. Noté 18, note plaisir 17,5

 

P1060371

 

 

 

Saint Emilion : La Mondotte 2007

Vin servi en bouteille cachée à l'aveugle

La robe est profonde de teinte sanguine, sans signe d'évolution. Le nez est net et intense avec des arômes de cerises mûres, de léger cassis, de fines épices douces, de fleurs (roses) de truffe noire, et d'un très léger élevage quasiment fondu en arrière plan. La bouche est très veloutée, très bien construite dans le contexte du millésime, ample et assez sphérique, agrémenté de fruits expressifs et gourmands. La finale d'une très bonne allonge, est fraîche, soutenue, harmonieuse, persistante et d'une séduisante pureté aromatique. Note plaisir 17

P1060376

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire