Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 décembre 2016

Des vins de Jean-Marie Guffens au Saint James à Bouliac ( près Bordeaux) : fin

 

 

Le Saint-James, c'est avant tout une magnifique longère du XVIIIème qui domine des hauteurs de Bouliac la Garonne et la ville de Bordeaux.

La vue panoramique est saissante et les soirs d'hiver, lorsque nous dînons, il est d'usage d'éteindre toutes les lumières du restaurant pour s'émerveiller de celles qui courent le long des ponts et des rues qui mènent à l'église Saint Jean, à la façade réfléchissante de calcaire.

Depuis 1989 quatre pavillons sont reliés à la bâtisse d’origine, pour l’hôtel, dont l'architecture s'inspire des séchoirs à tabac d’autrefois. La longère elle-même s'est ouverte sur les vignes et la végétation qui descendent du coteau de Bouliac. Le restaurant est désormais classé au patrimoine du XXe siècle par le ministère de la Culture.

C'est dans un cadre enchanteur, et accompagnés d'une gastronomie raffinée que les vins de Jean-Marie Guffens ont été appréciés.

Les deux vins commentés ce jour ont été dégustés sur un bar de ligne à la truffe, et un Brillat-Savarin à l'émulsion de poivrons rouges et au caviar d'Aquitaine.

Le dessert quant à lui a été apprécié pour lui-même sauf pour les quelques retardataires qui prenaient le temps de vider leurs verres ...

 

P1060337P1060338

 

 

P1060339P1060341P1060342

P1060344P1060345

 

 

P1060350 - Copie

 

 

 

 

 

 

Maison Verget : Corton Charlemagne 2009

La robe de teinte or vif est brillante. Le bouquet expressif évoque les fruits exotiques (dont l'orange mûre), les épices orientales (safran et gingembre), avec des notes d'herbes sauvages, de fruits jaunes, et de roche broyée. La bouche est riche puissante, très charnue, très dense et volumineuse, rehaussé d'expressifs fruits exotiques. La finale est longue, énergique, avec un toucher de bouche un peu « tannique » , harmonisée par une impeccable fraîcheur, elle est persistante, calcaire et très saline. Noté 18, note plaisir 17,5

 P1060353 - Copie

Domaine Guffens-Heynen : Mâcon-Pierreclos : Premier Jus de Chavigné 2003

La robe offre une couleur or soutenue. L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de pêches jaunes, de fruits exotiques, de boite à épice douces, et des notes de truffes blanches. La bouche est très charnue, presque grasse, ample et volumineuse, très veloutée, relevée de fruits épicés. La finale est longue, opulente, presque pulpeuse, persistante, équilibrée par une fraîcheur perceptible. Noté 16,5, même note plaisir

 P1060349 - Copie

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire