Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

01 décembre 2016

Des rieslings alsaciens et allemands à l'aveugle : fin

Cette troisième série a mis en valeur un éblouissant riesling Brand 2010 du Domaine Josmeyer. Les rieslings allemands et plus particulièrement les deux vins mosellans (Heinrichshof : Schlossberg : Riesling Trocken 2007 et Egon Muller : Scharzhofberger : Riesling Kabinett 2011 ) offrent des profils charnus très veloutés, voire moelleux en toucher de bouche à tous les stades de la dégustation, l'acidité est fine et ne porte pas les vins, elle ne fait que souligner la matière surtout dans le vin d'Egon Muller et donne une impression d'un manque de tonicité et de dynamisme, d'autant plus accentué que ce vin était encadré par deux rieslings alsaciens pleins de pep et de punch.

Le riesling Drei Exa du domaine Paul Ginglinger, qui s'est goûté à haut niveau, a certainement profité d'une plage d'aération optimale. Le lendemain il était normalement un bon ton en dessous de la veille en terme de structure.

Voici le classement pour cette dégustation de très grande qualité :

 

P1060282

 

 

 

P1060286

  1. Josmeyer : Riesling Brand 2010 : 17,70/20

  2. Docteur Burklin-Wolf : Ruppertsberger Hoheburg : riesling Trocken 2007 : 17,5/20

  3. Paul Ginglinger : Riesling Pfersigberg : Hertacker 2014 : 16,60/20

  4. Paul Ginglinger : Riesling : Drei Exa 2014 : 16,40/20

  5. Allemagne : Mosel : Heinrichshof : Schlossberg : Riesling Trocken 2007 : 16/20

     

 

Alsace : Paul Ginglinger : Riesling Drei Exa 2014

La robe or pale est brillante. Le nez est expressif avec des arômes de citrons légèrement confits, de pamplemousse rose, de cannelle, de cumbawa, de léger graphite, et une pointe de miel. L'attaque est charnue et veloutée, le vin se développe assez gras dans un centre rond, plein et fruité. L'acidité gustative mûre tend et allonge une finale dynamique, très aromatique ( essence d'arômes) et saline. Note plaisir : 17, moyenne du groupe 16

 P1060283

Allemagne :Mosel : Egon Müller : Scharzhofberger : Riesling Kabinett 2011

La robe offre une couleur jaune pale. Le nez complexe et intense , évoque l'orange confite, le kumquat, le safran, les prunes jaunes, de fin terpène, avec des notes légères de miel fin . La bouche est charnue et très veloutée en attaque, moelleuse et dense dans un milieu de bouche très fruité, la fine fraîcheur sous jacente marque un léger point mort. Elle s'amplifie en soulignant la matière dans une finale allongée, tendue, conservant une texture très veloutée, persistante, complexe, et saline. Note plaisir 16, moyenne du groupe 13,80

 P1060284

Alsace : Josmeyer : Riesling Brand 2010

la robe délivre une couleur or. L'olfaction est expressive avec des arômes d'agrumes variés bien mûrs (citron, orange, pamplemousse) de légères mirabelles, d'épices orientales, de girofle, et de très léger naphte. L' attaque est haute, bien en chair, assez grasse, le centre est dense, puissant, concentré et très fruité. La finale est longue, autoritaire, fraîche, harmonieuse, très persistante, salivante et très saline. Note plaisir 18, moyenne du groupe 17,70

 P1060285

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire