Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

15 novembre 2016

Verticale du Château Mangot cuvée Todeschini : millésimes 2008 à 2014

Yann et Karl disposaient lors de leur arrivée sur la propriété d'un outil de travail performant avec un chai et un cuvier moderne refait à neuf en 2000. Compte tenu des objectifs qu'ils s'étaient fixé pour élaborer des vins de grande qualité, ils se sont attachés à bien comprendre les différents terroirs qui composent la propriété ( creusement de fosses pédologiques) et à travailler leur vignoble avec des méthodes proches de l'agriculture biologique. (voir ici )

Ce qui m'a paru le plus significatif dans ces deux verticales ( Mangot et Mangot Todeschini), c'est la gestion de l'élevage. Il a fallu trois ans pour renouveler le parc à barriques à partir de 2008, on perçoit dans la dégustation que les tannins manquent d'un peu d'enrobage en finale, ce qui apporte, un peu de sécheresse et d'amertume au vin, sauf pour 2010, où la grande qualité du millésime pallie ces légers défauts. Les vins des millésime 2011 et 2012 gagnent en précision, avec un élevage plus qualitatif qui est mieux intégré à la matière dès l'attaque et reste globalement moins marqué et un peu plus maîtrisé en finale.

Le millésime 2013 fait montre d'un saut qualitatif en matière d'élevage, qui se perçoit malgré la difficulté du millésime. Le millésime 2014 confirme brillamment le palier franchi. Les deux vins (Mangot et Mangot Todeschini) offrent des palettes aromatiques plus complexes et plus pures (notamment florales), une belle chair à tous les stades de la dégustation. Des finales longues, bien équilibrées, précises, aromatiques avec des tannins enrobés. Bien évidemment, les vins du millésime 2015 dégustés en primeurs confirment cette progression.

La voie est désormais tracée pour que le Château Mangot se positionne régulièrement dans les belles réussites de l'appellation à chaque millésime.

 

 

 

 

 

P1060225

 

 

 

 

Mangot Todeschini 2008

La robe est assez profonde, de teinte grenat légèrement évoluée au bord du verre. Le bouquet est bien ouvert avec des arômes de fruits noirs mûrs, d'épices douces et des notes de truffe noire. La bouche est longiforme, veloutée, plus pleine dans un centre fruité. La finale est allongée, d'un bon maintien, fraîche fruitée et épicée, avec une petite sécheresse et une légère amertume en ultime sensation. Noté 15

 

Mangot Todeschini 2009

La robe est profonde, avec un début d'évolution sur les bords du disque. L'agitation libère des arômes de fruits noirs bien mûrs, d'épices variées, avec des notes de sous bois et d'élevage. La bouche est riche, pleine, ample, assez charnue, rehaussée de fruits épicés. La finale d'une bonne allonge, bien tenue par des tannins un peu fermes est équilibrée, persistante, avec un élevage pas encore fondu (légère amertume). Noté 15,5

 P1060224

A partir du millésime 2010, les robes sont assez profondes à profondes de couleur sanguine à violine, sans signe d'évolution.

 

Mangot Todeschini 2010

 

L'olfaction est élégante et expressive, avec des arômes de cassis et de baies de sureau écrasées, de boîte à épices, et au second plan des notes réglissées et une touche de truffe noire. La bouche est veloutée, les tannins fins et mûrs sont tramés dans un corps concentré et dense, agrémenté de fruits éloquents. La finale est longue, fraîche, d'un bon maintien (tannins un peu plus fermes mais enrobés) et persistante. Noté 16,5

 

Mangot Todeschini 2011

Le nez ouvert évoque les petites baies noires mûres, les épices variées, avec des notes florales, de cerises et d'élevage en retrait. L'attaque est souple et veloutée les sensations sont ascendantes, le milieu de bouche est corsé avec élégance, délicatement charnu et fruité. La finale est allongée, fraîche, d'un bon maintien, fruitée , épicée et florale, très légèrement asséchante en ultime sensation. Noté 15;5/16

 P1060223

Mangot Todeschini 2012

Des arômes de cassis, de cerises, d'épices douces et d'élevage encore sensible se dévoilent à l'agitation. La bouche est assez veloutée, le vin se développe dans un corps fuselé finement charnu et fruité. La finale de longueur normale est fraîche, d'une agréable persistance aromatique avec une pointe de sécheresse et des notes d'amertume dues à un élevage pas encore fondu. Noté 15

 

Mangot Todeschini 2013

L'olfaction associe des arômes de fruits rouges et de fruits noirs, avec des notes florales, de très légères épices et d'élevage de qualité (moka). La bouche est délicate finement charnue et veloutée, fruitée et corsée avec élégance (dans le contexte du millésime). La finale est allongée, fraîche (sans excès) dotée d'une agréable palette aromatique, avec des notes d'élevage qui se fondront. Noté 15

 

Mangot Todeschini 2014

Très beau nez élégant et expressif de cassis écrasé, de cerises burlat, de fines épices douces, nuancées de notes florales (violettes), d'un élevage élégant en arrière plan. La bouche est bien en chair, d'un séduisant velouté de texture, dense, et ample, rehaussé de fruits purs et intenses. La finale est longue, d'un très bon maintien (tannins enrobés) précise, et persistante, avec un léger élevage qui se fondra harmonieusement. Note 16,5

 P1060222

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire