Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

03 novembre 2016

Daniel Bouland : Morgon Corcelette 2011 et François Lumpp : Givry : Crausot 2014

J'ai ouvert, ces derniers jours, deux bouteilles de vins de Bourgogne. Elles ont été débouchées une demi-heure avant le premier service sans être épaulées, puis regoûtées le lendemain après conservation dans une cave fraîche.

Le Morgon Corcelette 2011 de Daniel Bouland se goûte très bien dès la première dégustation, il est un léger ton au dessus le deuxième jour avec une finale un peu plus épanouie. Il offre cependant un vrai plaisir dès le premier service. C'est un vin prêt à boire en l'épaulant une heure avant la dégustation.

La bouteille de Givry Premier Cru Crausot 2014 de François Lumpp est déjà plaisante le premier jour, et plus en place pour la finale le lendemain. Une séduisante palette aromatique à tous les stades de la dégustation pour un vin droit, frais, élancé et salin. Il est un peu moins abordable que la cuvée « A la Vigne rouge » du même millésime. Il devra être attendu un peu plus en cave.

 

WP_20161102_17_05_42_Pro

 

 

Beaujolais : Daniel Bouland : Morgon Corcelette 2011

WP_20161102_17_05_47_Pro

La robe est assez profonde, avec un liseré de couleur violine. Le nez est intense et complexe avec des arômes de fruits noirs mûrs (cassis et baie de sureau), d'épices variées (dont un léger poivre fin), de pivoines et de violettes, avec des notes de cerises noires et de réglisse. L'attaque est charnue et veloutée ; les tannins fins se trament dans un corps bien formé, et dense, rehaussé de fruits gourmands. La finale est longue, d'un bon maintien (tannins un peu plus fermes mais enrobés), fraîche, dynamique et persistante. Note potentielle 16,5, note plaisir 16

 

Bourgogne : Givry François Lumpp : Premier Cru Crausot 2014

WP_20161102_17_05_51_Pro

La robe est assez soutenue de couleur pourpre à violine. L'olfaction, nette et expressive, évoque les cerises, les framboises, de fines épices, avec des notes de petites baies noires et de rose. L'attaque est très veloutée, le vins se développe droit, longiforme, avec une trame serrée, dense, délicatement charnue, rehaussée de fruits avenants. La finale un peu plus ferme, est allongée, étirée par une fraîcheur de bon aloi, très aromatique, persistante et saline. Note potentielle 16, note plaisir 15,5

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire