Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 octobre 2016

FAV : Vinsobres : Jean-Luc Colombo : Pied de la Terre 2015 et Palette : Henri Bonnaud : Les Terrasses d'Aurélia 2013

Nous terminons de tour d'horizon des Foires aux Vins par la dégustation de deux bouteilles achetées lors de cet événement.

Les deux bouteilles ont été goûtées selon le processus habituel : une première dégustation à l'ouverture de la bouteille sans préparation préalable, puis après conservation en cave fraîche (bouteille rebouchée) nous procédons à une deuxième dégustation 24 heures plus tard.

Le Vinsobres 2015 Pied de la Terre de Jean-Luc Colombo vaut surtout par ses qualités aromatiques (fruits très gourmands à tous les stades de la dégustation), les tannins sont assez saillants le premier jour, la dégustation du lendemain montre une structure tannique plus aimable, sans perdre la séduisante palette aromatique qui est le point fort de ce vin.

La cuvée Les Terrasses d'Aurélia 2013 d'Henri Bonnaud se présente sur la retenue le premier jour (aromatique et bouche un peu tannique). Vingt quatre heures plus tard, l'expression aromatique est encore assez discrète à l'olfaction, mais la bouche est construite avec élégance (plus fruitée, texture très veloutée, corps bien défini et allonge équilibrée d'une bonne expression aromatique). C'est un vin soit à conserver en cave quelques années, soit à aérer en carafe pour une consommation immédiate.

 

P1060137

 

 

 

 

Vinsobres : Jean-Luc Colombo : Pied de la Terre 2015

deuxième dégustation

 

P1060140

La robe est soutenue de couleur violine. Le nez expressif évoque la corbeille de fruits mûrs ( cassis ,mûres et cerises), les épices douces, avec des notes de violettes. L'attaque est tonique, les tannins enrobés par une chair fine se trament dans un centre un peu plus haut que l'attaque, très fruité. La finale de longueur normale est tenue par des tannins un peu plus saillants, elle est dotée d'une bonne fraîcheur et d'une bonne persistance aromatique ( fruits gourmands et épices). Noté 14, même note plaisir

 

Palette : Henri Bonnaud : Les Terrasses d' Aurélia 2013

 

P1060139

deuxième dégustation

La robe est très soutenue à assez profonde de couleur violine. L'olfaction est assez discrète, et l'agitation libère des arômes de fruits noirs (cassis et baies de sureau, let légères cerises), nuancés d'épices variées, avec des notes légèrement goudronnées et balsamiques. La bouche est très veloutée , le vin prend de la densité et de l'ampleur dans un milieu de bouche bien formé, énergique, fruité, et délicatement charnu. La finale d'une bonne allonge est fraîche, conservant un bon velouté de texture, fruitée, épicée, et florale. Noté 15/ 15,5, note plaisir 14,5

 

 P1060138

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire