Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

09 août 2016

Châteauneuf du Pape : Domaine Charvin et Domaine de La Mordorée dans le millésime 2004

Deux bouteilles de Châteauneuf du Pape du millésime 2004 ont été ouvertes récemment. Les vins ont été dégustés, en bouteille sur une durée de deux jours selon le protocole que nous avons l'habitude d'adopter. Les vins sont épaulés une heure avant la première dégustation et regoûtés le lendemain, après avoir été conservés en cave fraîche. Il se sont bien goûtés lors de la première dégustation et très légèrement améliorés le lendemain (surtout pour le Domaine de la Mordorée avec des tannins dans la finale plus fondus). Le Châteauneuf du Pape 2004 du domaine Charvin avait une palette aromatique plus développée le deuxième jour. Les vins sont quasiment prêts à boire avec au choix du dégustateur une ouverture de la bouteille la veille ( sans épaulage) ou un léger passage en carafe avant le service, si la dégustation n'a pas été envisagée la veille.

 

 

WP_20160808_13_27_22_Pro

Châteauneuf du Pape : Domaine Charvin 2004

La robe est soutenue de couleur pourpre à rubis. Le bouquet d'une bonne intensité évoque les cerises, le cassis, les épices variées, le chocolat, la tapenade. La bouche est élégante, très veloutée, un peu plus dense dans un corps fuselé, finement texturé, délicatement charnue et fruité. La finale est élancée, harmonieuse, d'une bonne persistance, ponctuée par une petite pointe végétale noble. Noté 16, même note plaisir

WP_20160808_13_27_26_Pro

Châteauneuf du Pape : Domaine de La Mordorée 2004

La robe est assez profonde de teinte violine à sanguine. Le nez est expressif avec des arômes de cerise kirschées, de myrtilles, de boîte à épices, d'herbes aromatiques, de chocolat et d'une pointe de café. L'attaque est très veloutée ; le vin prend de l'ampleur et des la densité dans un centre charnu rehaussé de fruits épicés. La finale est allongée, d'une bon maintien, bien équilibrée, et d'une agréable persistance aromatique. Noté 16,5, note plaisir 16

Posté par Daniel S à 00:01 - Rhône Sud - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire