Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

07 juillet 2016

Alsace : Domaine de l'Agapé : Riesling Rosacker 2012 et Châteauneuf de Pape : Pierre Usséglio 1998

Nous passons un week end correzien dans l'objectif de passer du bon temps avec nos enfants et petits-enfants, et il est traditionnellement établi que les plaisirs familiaux s'associent aux plaisirs de la table.

P1050876

P1050878

Nous emportons donc quelques bouteilles, et nous proposons des plats qui conviennent, tout simplement.

Je propose donc un feuilleté de saumon fumé au raifort, qui convient très bien au Riesling puis une souris d'agneau confite, à la grenaille de la Drôme.

De simples fruits pour le dessert... Les fromages ont été choisis chez Renald

 

 

 

 

 

 

 

 

Alsace : Domaine de l'Agapé : Riesling Rosacker 2012

P1050895

Dégusté en bouteille sur une durée d'une heure

La robe or vif est brillante. Le nez est expressif avec des arômes naphtés au premier plan qui font place à l'aération à des parfums de citron, d'oranges, de fines épices orientales, et de fleurs sauvages. L'attaque est bien en chair et veloutée, le vin se développe avec une matière serrée presque grasse dans un centre fruité. Une juste acidité mûre, présente dès le milieu de bouche étire et allonge une finale tonique, harmonieuse, persistante (fruits, fines épices, naphte) et saline en ultime sensation.Noté 16, voire un peu plus dans 10 ans, note plaisir 15,5

Châteauneuf du Pape : Pierre Usséglio 1998

P1050891

Mise en carafe deux heures avant le service

La robe est soutenue de couleur grenat, légèrement orangée au bord du verre. Le bouquet d'une bonne intensité évoque les cerises bien mûres, la boite à épices, les herbes aromatiques, avec des notes de léger tabac , et de chocolat. La bouche est riche, concentrée, délicatement charnue, rehaussé de fruits épicés. La finale d'une bonne allonge, tenue par des tannins encore un peu sensibles est équilibrée, et persistante (assez complexe). Noté 16, note plaisir 15,5 

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire