Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 avril 2016

Repas chez Emile et Cathy, plat fromages et dessert, Léoville Poyferré, Troplong Mondot et Domaine de Trevallon

Le plat est une cuisson de filet de volaille farci, et en cuisson douce pour garder tout le moelleux de la chair. Cette viande est accompagnée de légumes blancs confits.

Il est prévu de l'accompagner de deux vins de Bordeaux, l'un de Rive Droite, l'autre de Rive Gauche et s'il n'est pas aisé de pouvoir dire quel est des deux vins celui qui s'est le mieux associé, c'est tout simplement parce que nous sommes face à deux Bordeaux remarquables et qu'à ce niveau d'excellence ce sont plutôt les goûts des convives qui déterminent le meilleur accord.

Les fromages sont séléctionnés avec soin pour bien convenir aux mêmes vins, et nous terminons le repas sur un vin du Domaine de Trevallon rouge. Ce vin a néanmoins été apporté avec les fromages pour le découvrir en anticipation. Le dessert qui garde des saveurs confites et fraîches tout à la fois n'est pas rebuté, loin de là, par le vin rouge.

 

Un magnifique repas... qui est-il nécessaire de le souligner, doit aussi et surtout sa réussite à la gentillesse et à la générosité de nos hôtes.

 

P1050185

 

P1050188P1050184P1050183

 

P1050189

 

P1050190

 

P1050191

 

 

 

 

 

Les vins mis en carafe sont servis à l'aveugle

 



Saint Emilion : Troplong Mondot 2002

P1050197

La robe est profonde de couleur rubis au bord du verre. Le bouquet expressif évoque les cerises, les épices douces avec des notes de truffe noires, et de bel élevage pas encore entièrement fondu. La bouche est veloutée, délicatement charnue, fruitée, bien construite dans le contexte du millésime. La finale est allongée, tenue par des tannins très légèrement crayeux, fraîche, fruitée, épicée avec de légères notes florale. Note plaisir 16. Attendre 4 à 5 ans que tout soit fondu.



Saint Julien : Léoville Poyferré 2002

P1050198

La robe est assez profonde avec des reflets de couleur rubis. Le nez un peu réduit s'ouvre à l'aération sur des arômes de cassis pur, de fines épices et des notes florales( violettes). La bouche est élégante, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps fuselé d'une bonne densité rehaussée de fruits expressifs. La finale est élancée, d'un bon maintien ( tannins un peu plus fermes) , fraîche et persistante ( fruits épices, et notes florales). Note plaisir 16 ; attendre encore 3 à 4 ans que les tannins soient fondus en finale

P1050200

IGP Alpilles : Domaine de Trevallon 2005

P1050199

La robe est assez profonde de couleur rubis au bord de disque. L'olfaction est expressive avec des arômes cassis, de prunes noires, d'épices variées ( dont un léger poivre fin), avec des notes fumées et de graphite, et une touche d'herbes aromatiques. La bouche est très veloutée en attaque, le vin prend de la puissance et de l'énergie dans un centre charnu, rehaussé de fruits épicés d'une bonne intensité. La finale tenue par des tannins un peu plus impressifs est longue, précise, bien équilibrée, et persistante. Note plaisir 16,5, note potentielle 17,5. Attendre 4 à 5 ans pour davantage de plaisir



Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire