Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

30 mars 2016

Saint Emilion : La Fleur d'Arthus 2010 et Lalande de Pomerol : Haut-Chaigneau 1994

Nous avons ouvert une bouteille du Château La Fleur d'Arthus 2010 cinq ans après la naissance du vin pour apprécier son évolution. Il a été dégusté en bouteille une première fois après avoir été épaulé une heure, puis une deuxième fois 24 heures après et terminé 48 heures après la deuxième dégustation. Il s'est bien abordé dès le premier jour, et s'est amélioré en termes de perception de l'élevage et du fondu des tannins en finale lors des deux dernières dégustations, en perdant très peu de son intensité aromatique. Il devrait approcher de son optimum dans cinq ans.

Le Château Haut-Chaigneau 1994 (Lalande de Pomerol) a été ouvert et aéré dans les verres. Le vin est sur une pente descendante, mais possède néanmoins les qualités nécessaires pour offrir du plaisir au dégustateur ( palette aromatique élégante et d'une bonne intensité, tannins fondus et velouté de texture, fraîcheur et persistance aromatique en finale). A boire dès maintenant.

 

WP_20160329_18_15_53_ProWP_20160329_18_15_49_Pro

Saint Emilion : La Fleur d'Arthus 2010

La robe est profonde avec un liseré de teinte sanguine à violine. Le nez net et bien ouvert évoque, les cerises noires , le cassis, les épices douces, et un bel élevage en arrière plan. L'attaque est veloutée, les tannins fins et mûrs enrobés d'une chair bien formée se trament dans un corps dense et d'une élégante concentration, agrémentés de fruits expressifs. La finale allongée, tenue par des tannins un peu fermes ( qui se patinent à l'aération) est harmonieuse et persistante (fruits, épices, et notes florales). Noté 16, note plaisir 15



Lalande de Pomerol : Haut-Chaigneau 1994

WP_20160327_22_05_56_ProWP_20160327_22_06_04_ProWP_20160327_22_05_49_Pro

La robe très soutenue, de couleur grenat est orangée au bord du verre. Le bouquet est net et bien ouvert avec des arômes de cerises encore « fraîches », de fines épices, de truffes noires, et des notes de léger café et légèrement chocolatées. La bouche est très veloutée, les tannins sont fondus et enrobés par une chair délicate, un peu plus pleine dans un corps légèrement fuselé et fruité. La finale de longueur normale est fraîche, doté d'une agréable velouté de texture et d'une expressive palette aromatique ( fruits, épices et truffe noire). Note plaisir 15



Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire