Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

04 février 2016

Saint Emilion : Clos Fourtet 2003 et Côte Rôtie : Domaine Jamet 2003

Les discussions vont bon train dans une atmosphère joyeuse et conviviale au sujet de la première série des vins commentés hier. Notre hôte nous remet tout de suite à contribution avec le service des magrets de canard grillés et des deux vins rouges servis en accompagnement, qu'il a mis en carafe juste avant le service. Le premier vin commenté laisse entrevoir une grande maturité des fruits, il a besoin d'air pour se mettre en place, et ne commencera à révéler son origine qu'à la fin de la dégustation. Il fait débat entre les convives qui lui reprochent pour certains une fraîcheur insuffisante, voire un caractère un peu végétal à l'olfaction qui pour ma part s'estompe avec l'aération. Il est marqué par le millésime mais il ne m'a pas paru déséquilibré, on peut regretter seulement quelques accents sudistes qui ne sont pas les marqueurs des vins classiques dans cette région.

Le second vin est remarquable. Le nez et la première gorgée est une évidence, quant à son appellation et à son producteur. Il est riche, très plein, d'une pure et intense expression aromatique, long et d'un équilibre magistral qui ne permet pas de déterminer avec certitude son millésime. C'est un grand vin

 

 

 

P1030779

Les vins sont dégustés à l'aveugle 

Saint Emilion : Clos Fourtet 2003

P1030772

La robe est profonde de couleur sanguine à violine. Le nez est net et intense avec des arômes de prunes noires, de cassis, de boite à épices, et des notes de cerises et de réglisse et d'une une pointe végétale qui s'estompe à l'aération ; un léger élevage pas encore entièrement fondu. La bouche est généreuse, dense, concentrée, charnue, soulignée par d'intenses fruits bien mûrs et de fines épices. La finale est longue, tenue par des tannins plus fermes au contour velouté, l'acidité gustative est assez basse, mais suffisante pour conserver un bon équilibre au vin ; elle est très persistante (fruits, épices douces et notes réglissées). Note potentielle 17/17,5, note plaisir 16,5. Le vin a manqué un peu d'aération pour être totalement en place

 

Côte Rôtie : Domaine Jamet 2003

P1030773

La robe est profonde avec un liseré de teinte violine. Le bouquet très séduisant et intense évoque le cassis écrasé, la baie de sureau, le poivre fin, les épices douces, avec des notes lardées et fumées, de cerises, et de légère violette. La bouche associe avec bonheur un très élégant soyeux de texture avec une richesse, et une concentration impeccable dans un centre doté d'une chair bien formée, rehaussée d'intenses et purs fruits épicés. La finale est longue, intense, les tannins très structurants sont encore légèrement impressifs, mais apportent un dynamisme de bon aloi ; elle est très harmonieuse (bonne sensation de fraîcheur en arrière plan), très persistante et complexe. Noté 18, même note plaisir. Une superbe réussite dans ce millésime caniculaire.

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire