Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

12 août 2015

Sériot's connection (fin) : Bourgogne blanc ( François Carillon), Mas Amiel (vintage), et Suduiraut 1997

Passons

P1020748

 

 

 

 

au fromage et aux desserts!

Le chèvre aux poivre est fondu avec des baies roses dans une feuille de brick. C'est une recette simple et qui fait généralement des adeptes. Elle permet aussi de revenir sur le vin blanc juste avant que nous nous lancions dans les vins de dessert.

j'ai proposé deux desserts : cheese-cake aux mûres sauvages et sablé au basilic, confit de fenouil et sorbet aux poivrons rouges.

Les mûres sauvages sont peut-être un avant-goût de ce que la vigne produira pour ce millésime 2015. Petites et particulièrement concentrées, pas trop juteuses et donc idéales pour la confection de desserts où elles peuvent être appréciées fraîches plutôt que cuites.

 

 

P1020759

Les vins sont dégustés à l'aveugle ( chaussette) ou mise en carafe

Bourgogne : François Carillon : Bourgogne blanc 2013

bouteilles ouvertes avant la dégustation

La robe de couleur jaune pâle est brillante. Des arômes de poire, de légers agrumes, avec des notes de fleurs blanches et d'élevage très discret, bien dosé, se dévoilent à l'aération. La bouche est souple, longiforme, finement charnue, fruitée. La finale dans la continuité est fraîche tonique, soulignée par des saveurs un peu plus agrumées, et de très légers amers ( peau de fruits) . Note plaisir 14. C'est simple mais agréable.


P1020754

Maury : Mas Amiel : Vintage 2012

mis en carafe deux heures avant la dégustation

La robe est profonde , de teinte sangune à violine. L'olfaction est pure et intense, avec des arômes de cerises kirschées, de léger pruneau, de thym, de chocolat, avec des notes de figues et d'épices variées. L'attaque est très veloutée à soyeuse, le vin se développe dans un corps dense, d'une bonne concentration, enrobé d'une chair élégante, agrémenté de séduisants fruits épicés. . La finale est longue, bien équilibrée, harmonieuse, veloutée et savoureuse. Note plaisir 16,5

Sauternes : Suduiraut 1997

bouteilles ouvertes avant la dégustation

La robe offre une couleur dorée soutenue. Le bouquet, intense et séduisant, évoque l'abricot et l'orange rôtis, les épices orientales, les fruits secs ( raisins de Corinthe), avec des notes de miel et de champignons nobles ( morilles). La bouche est ontueuse, ample, concentrée, pure, nette, avec des saveurs d'intenses fruits rôtis. La finale est longue, soutenue, délicate, dynamique, d'une bonne fraîcheur, et très persistante portée par les belles saveurs décelées à l'olfaction. Note plaisir 17,5. Si le vin se présente bien lors de la première dégustation, il est superbe le lendemain.


Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire