Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

11 août 2015

Sériot's connection (2) Iris du Gayon, Clos de la Cuminaille de Gaillard, La Gargone 2010, Grand Puy Lacoste 1996

Aujourd'hui, suite des vins qui ont donc alimenté les discussions dès que le plat de viande et les desserts sont apparus.

Nous n'étions sans doute pas dans les meilleurs accords mets/vins et pour cause : les vins étaient offerts par les invités pour l'essentiel alors que la cuisine a été faite par les hôtes. Pour autant! Il n'y a eu aucune, mais alors aucune difficulté majeure. Si l'on préférait un vin, ce n'était pas nécessairement en raison de son appropriation plus large du plat, mais vraiment à titre personnel. 

Les vins de toute façon se sont tous excellemment bien comportés. Il y a eu de belle découverte!

Bravo aux amis, aux vignerons, à leur noble métier et à la justesse des propos et des échanges qui formentent des idées vraies et des passions.

 

 

 

 

 

 

 

P1020752

 

 

 

 

Les vins sont dégustés à l'aveugle ( chaussette ou carafe ) sauf pour celui qui les offre

Bordeaux : Pauillac : Iris du Gayon 2010

 

iris du gayon

 

le vin a été mis en carafe trois heures avant la dégustation

La robe est très soutenue à assez profonde de couleur pourpe à sanguine. Le nez ouvert évoque le cassis mûr, les épices douces, avec des notes fumées et d'aiguilles de pin. La bouche fruitée, de construction longiforme est honorablement charpentée par des tannins mûrs, enrobés par une chair délicate. La finale d'une bonne allonge est fraîche, avec des tannins un peu plus poudreux qui assurent un bon maintien, et d'une agréable persistance aromatique. Note plaisir 15

P1020753

Rhône Nord : Pierre Gaillard : Saint Joseph : Clos de La Cuminaille 2010

Le vin a été mis en carafe deux heures avant la dégustation

La robe est soutenue de teinte sanguine. L'olfaction est séduisante et expressive, avec des arômes de cassis mûr et frais, de baies de Setchouan, de poivre raffiné, avec des notes de violettes. L'attaque est souple, le vin s'étoffe dans un corps fuselé finement charnu, élégant, dense rehaussé de séduisants fruits épicés. La finale fraîche, d'une bonne allonge, soutenue par des élégants tannins fins au toucher velouté est persistante ( fruits , poivre, et léger floral). Note plaisir 16

Bordeaux Supérieur : Domaine du Bouscat : La Gargone 2010

le vin a été mis en carafe deux heures avant la dégustation

La robe est très profonde, avec un fin liseré de teinte sanguine à violine. Le nez intense et puissant évoque les fruits noirs (cassis et myrtilles dominants) de nombreuses épices variées et un élevage qui reste en retrait. La bouche est concentrée sphérique, ample, charnue, épaisse, agrémentée d'expressifs fruits épicées. La finale est longue imposante, conservant un bon velouté de texture, richement dotée, fruitée, épicée, avec une légère astringence ( tannins et élevage) que le temps estompera. Note plaisir 15

Bordeaux : Pauillac : Grand Puy Lacoste 1996 (magnum)

Le vin a été mis en carafe puis remis dans son contenant trois heures avant la dégustation.

La robe est assez profonde de couleur sanguine sans signe d'évolution. Le bouquet est expressif avec des arômes de cassis, d'épices, de tabac et de résine, et des notes animales et de vieux cuir (odeurs d'éthyl-phénols) qui ne sont pas rédhibitoires à ce satde de la dégustation. La bouche est fraîche, avec un corps bien formé, mais les saveurs manquent de netteté. La finale allongée, conserve une fraîcheur de bon aloi, assez complexe, avec des sensations tanniques légèrement asséchantes. Note plaisir 14. Le lendemain le vin est mort complètement dominé par des arômes phénolés.

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire