Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

10 août 2015

Sériot's connection (1) : Rayne Vigneau sec, Chassagne-Montrachet Les Caillerets, Domaine Groffier, Reynard 1999 Allemand

Un titre et une graphie bien anglophone pour une soirée qui réunissait Sériot Père et fils, et au cours de laquelle il était décidé de jouer à l'aveugle avec des vignerons apportant ou non leur propre vin.

 

P1020746

 

 

Les discussions l'ont emporté jusque très tard...tôt le lendemain matin, et certains ont eu des nuits très courtes, à devoir aller dans les vignes dès l'aube. Les discussions étaient d'autant plus animées que certains conseillers et oenologues étaient présents.

La participation s'est jouée à une bouteille par personne, concernant les invités. Le repas a été organisé par les Sériot et quelques vins des deux Passionnés de la Rive Droite ont complété les apports pourtant bien nombreux,  et d'autant plus nombreux que nos oenophiles n'ont pas toujours respecté l'engagement d'une seule bouteille. 

Un menu très simple a donc été proposé : 

Rouleau de jambon au roquefort

Noix de Saint Jacques en carpaccio

Gaspacho au crabe

***

Cèpes aux noix et persillade

***

Filet de boeuf en croûte d'herbes

Purée de patates douces à a chantilly de pistaches

***

Aumonière de chèvre à la poire et aux baies roses

***

Cheese cake aux mûres sauvages

***

Sorbet de poivron rouge, sablés au basilic et confit de fenouil

Les vins ont été annoncés numérotés et accompagnant tel ou tel plat.

Jour J heure H, tous les plats ont pu être appréciés sur un à trois vins!

Aujourd'hui sont commentés les vins des mises en bouche et des cèpes.

Les vins sont dégustés à l'aveugle (chaussette ou carafe), sauf pour celui qui offre les siens.

P1020755

 

Bordeaux : le blanc sec de Rayne Vigneau 2013

vin servi en bouteille ouvert avant la dégustation

La robe de couleur jaune pale est brillante. Le nez intense évoque les fruits exotiques (pamplemouse, citron, et orange) nuancés de fines épices, et d'une touche florale . La bouche est droite, longiforme, finement charnue et veloutée, dotée de fruits très expressifs. La finale est fraîche, allongée, tonique, dynamique, d'une très bonne bonne persistance aromatique ( fruits exotiques purs dominant). Note plaisir 15

Bourgogne : Morey Coffinet : Chassagne-Montrachet : Les Caillerets 2012

Vin mis en carafe deux heures avant la dégustation

La robe offre une teinte or clair. Des arômes de fruits blancs et exotiques, très légèrement épicés avec des notes de noisettes se dévoilent à l'aération. La bouche est très veloutée, charnue, bien tenue dans un centre ample et d'une appréciable densité, rehaussée de fruits mûrs et expressifs. Une belle acidité « mûre » allonge la finale élégante, fraîche, fruitée, délicatement épicée, avec une touche florale, et saline en ultime sensation. Note plaisir 16

Bourgogne : Domaine Groffier 2013

vin servi en bouteille et ouvert une heure avant la dégustation

La robe soutenue de couleur pourpe à cerise est luminescente. L'olfcation est nette, pure d'une très bonne intensité avec des arômes de cerises burlat, de rose, de pivoine, et une pointe d'épices douces. La bouche est élégante, délicatement charnue, bien tenue par des tannins fins bien tramés dans un corps légèrement fuselé, agrémentée de fruits intenses et purs. La finale est fraîche, avec des tannins un peu plus impressifs qui assurent un bon maintien, très aromatique et d'une grande pureté de fruits. Noté 15. Une entrée de gamme épatante.

P1020756

Rhône Nord : Cornas : Thierry Allemand : Reynard 1999

Vin servi en bouteille et ouvert une heure avant la dégustation

La robe de teinte rubis à grenat est à peine évoluée au bord du disque. Le bouquet est net et d'une bonne intensité, avec des arômes de fruits noirs encore « frais » ( cassis et mûres) de boite à épices ( dont le poivre), avec des arômes de truffe noire, d'humus et de léger tabac. La bouche est pleine, dès l'attaque, les tannins patinés par le viellissement se trament dans un corps dense, assez charnu rehaussé de fruits épicés. La finale est allongée, d'une bonne fraîcheur, bien tenue par des tannins un peu plus impressifs dans le cœur du grain, persistante avec la rémanence des saveurs décelées à l'olfaction. Note plaisir 16,5

Montagne Saint Emilion : Beauséjour : Cuvée 1901, millésime 2009

 

La robe est profonde de couleur sanguine. Le nez net et bien ouvert évoque les fruits noirs, les épices variées, avec des notes de réglisse et un élevage de bonne qualité en retrait. La bouche est énergique ,concentrée, dense et sphérique dotée d'une chair de bon aloi et de fruits épicés expressifs. La finale d'une bonne allonge est équilibrée, plus tannique ( autoritaire) et savoureuse, ponctuée d'une légère salinité. Note plaisir 15,5

 

P1020750

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


    Jolie photo

    (et beaux vins)
    (sans parler de la table)
    (ni des convives)

    Posté par A Fuster, 10 août 2015 à 17:22
  • Et les convives...

    Tous les ingrédients liquides et solides ont de l'importance, ne serait-ce que pour alimenter les conversations. Une belle équipe de convives, c'est l'élément essentiel d'une telle réunion.

    Posté par Daniel S, 10 août 2015 à 17:29

Poster un commentaire