Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

06 août 2015

Languedoc : Terrasses du Larzac : Montcalmès 2011 et Moulis-en-Médoc : Poujeaux 2009

Un magret de canard aux épices orientales nous a donné l'occasion d'ouvrir, une nouvelle fois, une bouteille de Montcalmès 2011, un vin qu'apprécie particulièrement mon épouse. Cette bouteille a été mise en carafe une heure et demie avant la première dégustation. Le vin se goûte fort bien, il est cependant meilleur le lendemain , après avoir été conservé dans une cave fraîche, avec davantage de complexité et un caractère sudiste plus développé (aromatique).

Nous avons dégusté lors d'une réception chez des amis Poujeaux 2009, servi en bouteille sans aération préalable. Le vin s'abordait bien. J'ai souhaité redéguster le même vin après une bonne aération (deux heures en carafe). Il est très avenant, et même enjôleur comme commence à l'être, d'autres vins de la rive gauche de ce millésime. Même s'il est séduisant et buvable dès maintenant, il faudra l'attendre pour qu'il gagne en complexité.

 

P1020743

 

Languedoc : Terrasses du Larzac : Montcalmès 2011

La robe est profonde, de couleur violine. Le nez net et d'une bonne intensité évoque le panier de fruits noirs ( cassis, mûres et cerises) , la boîte à épices (dont un léger poivre), avec des notes d'herbes aromatiques et un élevage maîtrisé en arrière plan. L'attaque offre une élégant velouté de texture, les sensations sont ascendantes, le vin est bien charpenté dans un corps plein d'une bonne densité, charnu, rehaussé d'intenses fruits épicés. La finale est longue, évasée, soutenue, harmonieuse et persistante. Note potentielle 17, note plaisir 16,5



Moulis-en-Médoc : Poujeaux 2009

La robe est assez profonde de teinte sanguine. L'olfaction est expressive, avec des arômes de fruits mûrs ( pulpe de cassis et cerise) d'épices orientales (dont la baie de Setchouan) et un bel élevage discret. La bouche est très veloutée, les tannins fins et mûrs enrobés par une chair délicate se trament dans un corps dense aux rondeurs avenantes, agrémenté d'intenses fruits mûrs. La finale est longue, bien tenue par des tannins serrés, un rien plus impressifs et qui restent très bien enrobés conservant un séduisant velouté de texture, d'une bonne fraîcheur et persistante (fruits et intenses épices) . Note potentielle 16/16,5, note plaisir 15,5

P1020744

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire