Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 juillet 2015

Vouvray : Foreau : sec 2008 et Terrasses du Larzac : Montcalmès : rouge 2010

La venue de mon fils en Gironde pour ses activités nous a réunis autour d'un simple dîner d'été. Nous avons ouvert une bouteille de blanc 2008 de Foreau (Vouvray) pour débuter le repas, le vin présentait une très légère oxydation (voir le commentaire) qui s'est accentuée, 24 heures plus tard (arômes de noix fraîches) sur le reste de la bouteille conservée au réfrigérateur.

Pour accompagner un carré d'agneau, une bouteille de Montcalmès 2010 mise en carafe deux heures avant la dégustation nous a offert un très bel accord. Le vin s'est goûté à un excellent niveau, et nous a enthousiasmés. Le reste de la carafe conservé dans la cave à 13°C s'est montré un ton au dessus (date du commentaire). Le millésime 2010 convient remarquablement à ce vin, avec cette fraîcheur que lui apporte son terroir argilo-calcaire. Il faudra l'attendre au moins cinq ans pour le déguster à son meilleur niveau, bien qu'il soit déjà très accessible après une bonne aération.

 

 

Vouvray : Foreau sec 2008

P1020630

La robe est légèrement dorée. Le nez, bien ouvert, évoque la poire william, les agrumes (citron dominant), le tilleul, avec des notes de verveine et de pommes cuites (légère oxydation). La bouche est droite assez charnue, la matière est un peu plus serrée dans un centre fruité. Puis le vin se tend dans une finale, d'une bonne allonge, fraîche, avec des saveurs d'agrumes dominants, de légères épices douces, et des notes florales. Noté 14, même note plaisir

 

 

P1020632



Terrasses du Larzac : Montcalmès 2010

P1020628

 

La robe est profonde avec un liseré de teinte sanguine. L'olfaction est expressive et séduisante avec des arômes de fruits noirs (cassis, cerises noires et mûres), d'épices variées (dont un léger poivre), d'herbes aromatiques, et un bel élevage nettement en arrière plan. La bouche est veloutée, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps dense, concentré, profond, rehaussé d'intenses fruits épicés. La finale est longue, tonique, bien tenue par des tannins un peu plus fermes, harmonieuse ( belle fraîcheur sous-jacente) et très persistante, avec des notes réglissées s'ajoutant aux avenantes saveurs décelées à l'olfaction. Noté 17,5, voire un peu plus quand le vin sera sur son plateau de maturité : note plaisir 17

P1020631

Posté par Daniel S à 10:05 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire