Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

04 juin 2015

Deux Syrahs suisses : Serge Roh 2005 et Simon Maye Vieilles Vignes 2007

Notre ami suisse Alain, que nous espérons revoir dans un avenir proche dans notre département de la Gironde m'avait offert lors d'une venue à Saint Emilion une bouteille de Syrah de Vétroz 2005 de Serge Roh. Nous avons ouvert cette bouteille et dégusté après une mise en carafe de deux heures. Le vin s'aborde bien mais est plus épanoui le lendemain. Deux à trois années supplémentaires de cave, pour les détenteurs de ce vin, fondront complètement les tannins.

J'ai débouché ma dernière bouteille de Syrah Vieilles Vignes 2007 de Simon Maye et Fils que nous avons goûtée selon le même protocole. Cette bouteille, certes très bonne, n'a pas l'envergure, la densité, et l'allonge de celles excellentes issues du millésime 2006.

 

 

WP_20150603_17_31_47_Pro



Suisse : Serge Roh : Les Ruinettes : Syrah de Vétroz 2005

 

WP_20150603_17_31_42_Pro

 

La robe est profonde, avec un liseré de teinte pourpre. Le bouquet expressif évoque le cassis, la baie de sureau, le poivre fin, la violette, avec des notes d'élevage pratiquement fondues. L'attaque est soyeuse, le vin se dimensionne dans un corps dense, d'une bonne concentration, délicatement charnu rehaussé de fruits épicés. La finale est allongée, soutenue, avec un cœur du grain tannique un peu plus ferme, tout en conservant un agréable velouté de texture, fraîche et persistante. Noté 17, note plaisir 16,5

Suisse : Simon Maye et fils : Chamoson : Syrah Vieilles Vignes 2007

WP_20150603_17_31_38_Pro

La robe est assez profonde avec des reflets de couleur pourpre. L'olfaction est bien ouverte avec des arômes de cassis, de mûres, de baies de Setchouan, de violettes, avec des notes fumées et d'encens. La bouche est veloutée, les tannins mûrs se trament dans un corps fuselé doté d'une chair fine et élégante et agrémenté de fruits poivrés mûrs et frais. La finale, d'une bonne allonge, est fraîche, une peu plus tannique, et au contour du grain poli, persistante grâce aux agréables saveurs perçues à l' olfaction. Noté 16,même note plaisir

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins du Monde - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire