Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

22 mai 2015

Alsace : Château d'Orschwihr : Riesling 2007 et Louis Sipp : Riesling : Kirchberg de Ribeauvillé 2008

Lors de notre voyage en Alsace, l'année dernière, des amis étaient partis quelques jours avant nous. Pendant ce laps de temps, ils se sont rendus au château d'Orschwihr pour une visite dégustation qu'ils ont conclue par des achats de vins. J'ai dégusté récemment une bouteille que l'un d'eux m'a offerte. La première dégustation, sans mise en carafe nous a proposé un vin dominé par de sévères et entêtants arômes naphtés à tous les stades de la dégustation, avec un caractère assez variétal du cépage. Le deuxième jour, des arômes fruités, floraux, et légèrement épicés se sont dégagés derrière cette perception pétrolée. La bouche est cependant bien construite (voir le commentaire).

Le Riesling Kirchberg de Ribeauvillé 2008 de Louis Sipp approche de son plateau de maturité. La dernière bouteille ouverte nous a offert un vin de grande qualité qui commence à s'épanouir, avec notamment une bouche riche et d'une belle harmonie.

 

P1020293

P1020294



Alsace : Château d' Orschwihr : Riesling : Enchenberg Vieux Thann 2007

La robe de couleur or soutenue est brillante, le nez bien ouvert évoque des effluves de tour de cracking (raffinage du pétrole) au premier plan qui font place à l'aération à des arômes de citron, de mirabelles, d'épices douces avec des notes fumées. La bouche est fraîche, tonique, agréablement charnue dans un centre d'une bonne consistance, fruité et naphté. La finale est étirée, tendue, d'une honorable persistance aromatique avec les saveurs perçues à l'olfaction. Noté 14,5/15, note plaisir 14



Alsace : Louis Sipp : Riesling : Kirchberg de Ribeauvillé 2008

P1020296

La robe offre une teinte or vif. Le bouquet est expressif et élégant, avec des arômes de citron, d'oranges, nuancés de notes florales (dont la verveine) d'épices orientales ( léger safran), et de naphte sans excès. La bouche est très charnue presque grasse, ample et concentrée dans un milieu de bouche agrémenté de beaux fruits épicés. Elle est mise en valeur par une acidité mûre de bon aloi qui allonge la finale, soutenue, dynamique et exacerbe les séduisantes saveurs décelées à l'olfaction. Noté 17, note plaisir 16,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire