Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 avril 2015

Primeurs 2014 : appellation Pessac-Léognan ( vins blancs)

Pessac-Léognan : vins blancs

Le mois d'août frais a été favorable aux vins blancs secs pour obtenir des vins dotés de belles et intenses expressions aromatiques. La dégustation laisse une sensation mitigée. Certaines propriétés ont élaboré des vins certes fruités mais manquant un peu de chair, avec des acidités gustatives vives, voire tranchantes (acidité malique élevée dans ce millésime). Les propriétés les plus rigoureuses qui ont vendangé leurs raisins en plusieurs tries (passages dans les vignes) pour obtenir les maturités homogènes souhaitées, comme par exemple au Domaine de Chevalier ont réalisé des grands vins : pleins, charnus, très fruités, longs et harmonieux. C'est aussi le cas pour quatre à cinq châteaux dont la qualité des vins domine cette dégustation.

 

P1020035

Bouscaut

Le nez est frais, fruité (agrumes) et floral. La bouche est fruitée, finement charnue, d'une bon maintien en milieu de bouche. La finale est fraîche, d'une bonne allonge soulignée par des fruits expressifs. Noté : 89-91

Carbonnieux

Des parfums de pamplemousse, de citron nuancés de note florales se dévoilent à l'aération. L'attaque est délicatement charnue, le vin prend de la consistance dans un centre fruité. La finale est allongée, bien tenue par une acidité mûre, et expressive. Noté 91-93

Domaine de Chevalier

Le nez est bien ouvert et complexe (fruits exotiques variés, fleurs blanches, et notes de menthe fraîche). La bouche est bien en chair dès l'attaque, le vin prend de la densité et de l'ampleur dans un milieu de bouche rehaussé de fruits purs et intenses. La finale est longue, pure, soutenue, fraîche, harmonieuse, très aromatique. Noté 94-96

De Fieuzal

Le vin, en prise de bois laisse entrevoir des arômes d'agrumes et de vanille. La bouche est souple en attaque, le vin se développe dans un corps plus dense, en relief, élégamment et fruité. La finale est étirée par une acidité gustative mûre, agrémentée de fruits expressifs. Noté 92-93+

Larrivet Haut Brion

L'olfaction légèrement discrète évoque l'orange, le citron, avec des notes d'élevage. La bouche dans une construction allongée, est un peu plus corsée et charnue dans un centre fruité. La finale est droite fraîche, fruitée et florale. Noté 90-92

P1020036

 

Latour- Martillac

Le nez est élégant avec des arômes floraux et de fruits frais (citron dominant). La bouche est fruitée, longiligne, assez charnue dans un milieu de bouche un ton au dessus de l'attaque. La finale est fraîche, fruitée, avec un léger déficit de chair qui accentue la sensation d'acidité. Noté 87-88

La Louvière

Des fruits discrets se révèlent à l'agitation. L'attaque est tranchante. Le vin, sans relief, est porté par une colonne vertébrale acide vive à tout les stades de la dégustation, accompagné de fruits très acidulés. Non noté

Malartic-Lagravière

L'olfaction évoque les fruits exotiques frais et mûrs, avec des notes d'élevage. La bouche est charnue, veloutée, pleine et d'une bonne densité dans un centre très fruité, puis s'allonge, porté par une belle fraîcheur, équilibrée, d'une très bonne expression aromatique. Noté 92-93

Olivier

Des fruits à l'expression modérée s'associent à des arômes d'élevage à l'aération. La première partie de bouche est élégante, avec des fruits charnus, puis une acidité gustative assez vive dès le milieu de bouche étire une finale qui manque un peu d'harmonie. Noté 86-88 sur cet échantillon.

Pape Clément

Des fruits exotiques mûrs, des notes d'épices douces, et de léger menthol soulignent une olfaction bien ouverte. La bouche est riche, bien en chair, ample et pleine dans un milieu de bouche, rehaussé de fruits mûrs. La finale est longue, très persistante, dotée d'une fraîcheur de bon aloi qui contribue à l'équilibre. Noté 92-94

P1020037

 

Smith Haut Lafitte

Le nez est élégant et bien ouvert, avec des arômes de pamplemousse, de mandarine, mûrs et frais, nuancé de parfums floraux. La bouche est séduisante, mûre et fraîche, bien tenue dans un corps plein et dense, charnu et fruitée. La finale est longue, harmonieuse, précise, très expressive. Noté 93-95

 P1020039

Grille de lecture

Vin défectueux : non noté, 10-12/79-83 : vins sans défauts majeurs, mais sans intérêt, 12,5-13/84-85 : vin moyen, 14,5-15/86-87 : bon vin : qui commence à avoir une allonge convenable, 15,5-16/90-91 : très bon vin, 16,5-17/92-93 : excellent vin, 17,5-18/94-95 : grand vin, 18,5/96 : très grand vin, 19-19,5/97-98 : vin exceptionnel, 19,75/99 : une approche de la perfection

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2014 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire