Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

13 mars 2015

Chinon : Bernard Baudry : la Croix Boissée 2009 et Morgon Corcelette 2011 : Daniel Bouland

Le billet d'aujourd'hui est consacré à la Loire et au Beaujolais. J'ai acquis quelques bouteilles de La Croix Boissée 2009 de Bernard Baudry, sans avoir goûté une bouteille de ce millésime au préalable. Après l'ouverture, le vin, fortement réduit, a été mis en carafe, que j'ai secouée plusieurs fois avant la première dégustation. Le vin reste assez réduit, lors de la première dégustation. Le lendemain, nous observons encore des notes animales à l'olfaction, qui tout en s'atténuant demeurent encore le surlendemain (voir le commentaire). La bouche est assez légère, svelte, très fraîche pour le millésime et bien que le propriétaire ne soit pas un adepte de la concentration, et de la puissance, ces sensations laissent perplexe le dégustateur. Nous verrons lors d'une autre dégustation, dans deux ou trois ans ce qu'il faut penser de ces bouteilles dans ce millésime solaire .

La bouteille de Morgon Corcelette 2011 de Daniel Bouland a été carafée deux heures avant d'être dégustée une première fois. Si le vin s'approche bien quant à ses qualités aromatiques, la structure est un peu austère, il est beaucoup plus abordable le lendemain, et 24 heures plus tard (date du commentaire). Il faudra être patient (autour de cinq ans) pour apprécier ce très bon vin avec davantage de plaisir.

 

Loire : Chinon : Bernard Baudry : La Croix Boissée 2009

P1010880

La robe est soutenue à assez profonde, de couleur pourpre. Le nez ouvert évoque les cerises fraîches ( pulpe et noyau), les fleurs coupées, avec des notes légèrement végétales et animales qui ne se sont pas complètement estompées. La bouche de construction allongée est assez veloutée en attaque, le centre fruité, en léger relief, est caractérisé par des tannins assez fermes et légèrement saillants enrobés à minima. La finale est très fraîche, svelte, soutenue par des tannins crayeux (poudreux) et soulignée par des saveurs fruitées, florales, et salines, avec une pointe végétale. Note potentielle 15, si le vieillissement sous verre apporte davantage d'harmonie , note plaisir 13,5

 

P1010879

 

 

Beaujolais : Daniel Bouland : Morgon Corcelette 2011

P1010881

La robe est assez profonde de teinte violine. L'olfaction est nette et expressive, avec des arômes de fruits noirs (cassis et mûre), d'épices variées (dont une touche poivrée), avec des notes de violettes et de réglisse. L'attaque est franche, le vin se développe droit, les tannins fins et mûrs, un peu fermes dans le cœur du grain, se trament dans un corps fuselé plein, d'une bonne densité et délicatement charnu, rehaussé de fruits expressifs. La finale est allongée, dynamique, un peu plus tannique, fraîche, persistante à très persistante ( fruits, épices, fleurs, et note réglissée). Noté 16, note plaisir 15.

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire