Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

09 mars 2015

Saint Emilion : Larcis Ducasse 2007 et Clos Fourtet 2002

Larcis Ducasse est une bouteille que nous voulions faire goûter à notre fille, qui au cours de ses études, a fait un stage au domaine. Elle a donc pu apprécier le fruit du travail à la vigne, notamment pour le millésime 2007.

Nous avons accompagné ce vin d'une fondue bourguignonne, pour de belles alliances entre ce que la gastronomie peut apporter des différentes régions viticoles. 

 

P1010861

 

 

La bouteille de Larcis Ducasse 2007, a été mise en carafe une heure et demie avant la première dégustation, il se goûte très bien avec les qualités qui sont les siennes, dans un millésime dont l' arrière saison favorable a permis d'obtenir de bonnes maturités, mais l'été frais l'a doté d'un corps plus allongé que plein et dense. L'élevage, de qualité, n'est pas encore entièrement fondu, tout en restant bien en retrait à l'olfaction, il est bien intégré en bouche. Il pourra être abordé, avec beaucoup de plaisir d'ici trois ans.

Clos Fourtet 2002 a été bu en bouteille, sur une durée de trois jours, l'élevage appuyé le premier jour, diminue d'intensité le deuxième et troisième jour (date du commentaire), et laisse apparaître la finesse et l'élégance du vin dans un millésime qui n'est pas particulièrement favorable à la rive droite, néanmoins pas si faible que l'on peut le lire pour les propriétés qui ont travaillé avec soin et rigueur.



Saint Emilion : Larcis Ducasse 2007


P1010862

La robe est assez profonde, de couleur pourpre, le nez avenant et ouvert, évoque les cerises mûres et fraîches, les roses, une touche de violettes, avec en retrait, un élevage qui n'est pas encore entièrement fondu. L'attaque est très veloutée, le vin se développe dans un corps fuselé élégant, délicatement charnu rehaussé de saveurs expressives de cerises et de mûres. La finale s'étire, aérienne, quasiment soyeuse, fruitée, florale, très légèrement épicée, et fraîche. Noté 16, même note plaisir.

Saint Emilion : Clos Fourtet 2002 

P1010863

La robe est assez profonde de teinte sanguine à rubis, sans signe d'évolution, le bouquet est bien ouvert et net, avec des arômes de cerises, d'épices douces, de truffes noires, et d'élevage assez soutenu. L'attaque est assez fruitée, les tannins fins se trament dans un corps, un ton au dessus de l'attaque, finement charnu, et très velouté agrémenté de saveurs de cerises. La finale, d'une bonne allonge, est élancée, d'un délicat velouté de texture, fruitée, florale, épicées, avec des notes truffées, et d'élevage pas encore fondu. Noté 15,5, note plaisir 15



 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • Merci !

    Des conseils très pertinents pour ses vins particulièrement reconnus ! Merci !
    Florian.

    Mon site web : www.florian-duval.fr

    Posté par Florian DUVAL, 11 mai 2015 à 13:39

Poster un commentaire