Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

19 janvier 2015

Médoc : Potensac 2001 et Pauillac : Grand-Puy-Lacoste 2007

Nous ouvrons pour la deuxième fois, à un an d’intervalle, une bouteille de Potensac 2001. Le vin a été bu en bouteille épaulée pour la première dégustation, puis régoûtée le lendemain (date du commentaire). Cette bouteille ne nous a pas semblé aussi séduisante que celle bue précédemment. L’élevage n’est pas encore fondu, et reste perceptible dans la finale et nuit à une bonne harmonie. Il faudra l’attendre encore deux à trois ans, pour déguster ce vin globalement bien fait à son meilleur niveau de plaisir.

Un de nos cousins nordistes nous a ouvert une bouteille de Grand Puy Lacoste 2007, qui n’a pas été aérée au préalable. Nous avons dégusté et bu ce vin, dans un verre large, sur une durée d’une heure et demie, tout en conversant, le vin s’est bonifié tout au long de cette période, et s’est montré très réussi et adroitement vinifié en respectant les contraintes du millésime, sans rechercher absolument de la puissance ( mais sans faiblesse, ni maigreur) qui aurait nuit à la qualité des tannins, et au soyeux de texture. Les fruits sont mûrs et très expressifs, et l’élevage est adapté à la matière première. Cette propriété est vraiment d’une régularité impeccable, avec un souci constant d’adaptation aux exigences du millésime.

 

 

 

P1010648

 

 

 

 

 

Bordeaux : Médoc : Potensac 2001

P1010642

La robe est profonde, de couleur sanguine à rubis. Le bouquet est séduisant et bien ouvert, avec des arômes de cassis, de baies de sureau, de violettes, de fines et légères épices, et un élevage de bonne qualité pas encore entièrement fondu. La bouche est allongée, les tannins fins sont finement enrobés par une chair délicate, qui s’étoffe dans un centre corsé, agrémentée de fruits expressifs. La finale, d’un bon maintien, est un peu plus tannique, fraîche, fruitée, florale, avec des notes d’élevage encore un peu sensible. Note potentielle 15,5, note plaisir 15

 

Bordeaux : Pauillac : Grand-Puy-Lacoste 2007

P1010644

La robe est assez profonde, de couleur rubis. Le nez est net et expressif, avec des arômes de cassis, de cerises, d’épices variées, et des notes fumées, de poivron rouge, de tabac brun, de résine, et d’élevage en train de se fondre. L’attaque est très veloutée à soyeuse, les tannins fins et mûrs se trament dans un corps fuselé, finement texturé, d’une bonne tenue dans le contexte du millésime, rehaussé de fruits séduisants. La finale est persistante, fraîche, élégante, d’une bonne allonge, très aromatique (fruits, épices, et notes florales). Noté 16, note plaisir 15,5. 

P1010649

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire