Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

19 novembre 2014

Repas chez Gaétan : Sauternes : Château Gilette 1954 et De Fargues 1990

Nous passons au dessert ; une composition automnale de fruits secs et de pommes cuites à la vanille.

Gratinée ensuite avec une crème aux amandes.

Deux beaux Sauternes nous sont apportés.

Nous les apprécions séparément et sur toute la durée du dessert. Ils ont chacun leur personnalité et se marient avec élégance avec le mets.

P1010178

P1010179

Sauternes : Château Gilette 1954

P1010180

P1010181

La robe est très ambrée. Le bouquet est séduisant et intense, avec des arômes d’abricot, d’orange, de caramel au beurre salé, de safran, de léger curry, avec des notes de cire. L’attaque est moelleuse, bien en chair, le vin se développe assez puissant et ample dans un centre soutenu par une expression aromatique intense (fruits épicés savoureux). La finale est persistante, allongée, la chair se fait plus discrète, avec une sensation de vin plus sec (par opposition à sucré), elle se termine sur un profil plus chaleureux, avec des goûts de rhum-raisin, qui atténue le plaisir. Note plaisir 15,5

Sauternes : Château de Fargues 1990

P1010183

La robe offre une teinte or soutenu à légèrement ambrée. Le nez, complexe et intense, évoque l’abricot rôti, la mangue, les épices orientales (safran dominant), les fruits secs (dont les dattes), avec des notes de champignons nobles (morilles), et de miel. La bouche est voluptueuse, la liqueur est riche, onctueuse, pure, le milieu de bouche est dense, volumineux et ample, rehaussé de superbes fruits rôtis marqueurs d’un grand botrytis. La finale est longue, délicieuse, riche, harmonieuse, d’une profonde et intense expression aromatique grâce aux saveurs pures et complexes perçues à l’olfaction. Note plaisir 18

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire