Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 octobre 2014

Pigeon en deux cuissons, La Landonne de Delas et Le Pavillon de Chapoutier, 2004

 

J'ai proposé comme plat de viande du pigeon en deux cuissons : les filets ont été prélevés et cuits poêlés avec un filet d'huile d'olive, et le reste a été mis en cocotte, et parfumé à la muscade.

La sauce a été montée avec le jus de viande, la muscade et un filet de crème fraîche.

Le pigeon a été accompagné de figues rôties à la cannelle et de cèpes frais, juste poêlés.

Ce plat a parié sur la simplicité de la confection du mets, afin qu'il préserve le plus ses caractéristiques.

Les pigeons ont été chassés, et sont des gibiers provenant de la Thiérache.

Les vins se sont donc accordés merveilleusement. Avec les traits de syrah, à la fois différents en bouche comme en sensation, ils offraient des alliances toujours renouvelées au fur et à mesure de la dégustation.

 

P1010045

 

Côte Rôtie : Delas : La Landonne 2004

P1010043

La robe est soutenue, de couleur pourpre à rubis, le nez intense et élégant évoque la soupe de fruits mûrs et frais (mûres, cassis, et note de cerises), les épices variées (dont les baies de Setchuan), avec des notes florales (violette dominante). La bouche est séduisante, les tannins fins et mûrs sont enrobés par une chaire quasiment soyeuse, le milieu de bouche est bien tenu par une trame tannique serrée, d’une bonne densité, d’un charmeur velouté de texture, rehaussé d’éclatants et intenses fruits épicés. La finale est allongée, très persistante, très harmonieuse, élancée, pure, avec d’intenses saveurs de fruits variés, de violette, de boite à épices dont une subtile et distinguée touche de poivre fin, et ponctuée de notes sanguines et salines. Note potentielle 17,5, note plaisir 17. Un vin d’une insolente jeunesse, à attendre pour davantage de complexité.

 

Ermitage : Chapoutier : Le Pavillon 2004

P1010044

La robe est profonde, de teinte grenat, très légèrement évoluée au bord du verre. Le bouquet complexe et très expressif évoque, les fruits noirs (cassis et mûres), le graphite, les poivres raffinés et élégants, l’humus, le sous-bois, l’âtre, avec des notes d’épices douces et de légère réglisse. La bouche est puissante, avec des tannins fins, mûrs et structurants, tramés dans un centre énergique, dense, charnu, d’une agréable douceur tactile, doté de fruits intenses et épicés. La finale est longue, très soutenue, tout en conservant un séduisant velouté de texture, harmonieuse, soulignée par les intenses et complexes saveurs décelées à l’olfaction, avec des notes poivrées un peu plus accentuées. Noté 18, même note plaisir. Une grande réussite en Rhône nord dans le millésime

P1010042

Posté par Daniel S à 00:08 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire