Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

17 octobre 2014

Alsace : Josmeyer : Riesling : Le Kottabe 2008 et Bourgogne : Vaudoisey-Creusefonds Pommard Charmots 2005

Nous avons souhaité savoir comment évoluait le Riesling «  Le Kottabe » 2008 de Josmeyer. Les raisins sont issus de vignes plantées sur le Herrenweg de Turckheim sur le cône de déjection de la Fecht, les sols et sous-sols sont constitués d’un matériel lithologique varié d’origine alluviale : sables, graviers et graves. Le vin dégusté en bouteille, conservé au réfrigérateur entre deux dégustations s’est bien goûté dès l’ouverture de la bouteille, est un peu plus épanoui le lendemain (commentaire). Pour une consommation immédiate, une heure de carafe lui fera du bien.

Le Pommard «  Charmots  2005 «  du Domaine Vaudoisey-Creusefonds a été mis en carafe deux heures avant la première dégustation. Il est un peu renfrogné, et sera un peu plus parlant le lendemain, sans évolution notable le surlendemain. Les tannins sont encore fermes notamment en finale, avec quelques amers dus à un élevage pas encore fondus. Il faudra attendre au moins cinq ans, s’il est conservé dans une cave fraîche à 13°C toute l’année, pour l’apprécier avec davantage de plaisir.

P1000990

Alsace : Josmeyer : Riesling : Le Kottabe 2008

La robe de couleur or léger est brillante ; le bouquet, bien ouvert et net, évoque le naphte, les mirabelles, les agrumes (dont le citron) nuancés de notes épicées et de fleurs sauvages. L’attaque est grasse bien en chair, le vin se développe avec énergie dans un centre mis en exergue par une acidité gustative mûre et des fruits expressifs. La finale est étirée, tonique fraîche, d’une bonne allonge, rehaussé d’agrumes, de fines épices et de notes salines. Noté 15,5, même note plaisir

P1000991

Bourgogne : Vaudoisey-Creusefond : Pommard Charmots (Premier Cru) 2005

La robe est soutenue de couleur pourpre. Le nez est net et expressif avec des arômes de cassis, de cerises, des épices variés, avec des notes épicées et d’élevage pas encore fondu. L’attaque est veloutée, les tannins un peu fermes se trament dans un corps puissant et sérieusement charpenté, agrémenté de fruits épicés d’une bonne expression. La finale, allongée et d’une bonne fraîcheur, est richement dotée, bien tenue par des tannins fermes enrobés par une chair de bon aloi, soulignée par des fruits noirs, des épices douces et une pointe de réglisse, elle est ponctuée par des notes d’amertume que le vieillissement estompera. Note potentielle 16,5/17, note plaisir 15.         

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire