Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

18 août 2014

Repas en Corrèze : Bouchard père et fils, Clos Fourtet

Un week end de juillet, nous nous rendons chez nos enfants à Uzerche, pour fêter l'arrivée d'une petite fille et nous réjouir des plaisirs de la table, si simples, si authentiques, que nous pouvons trouver dans ces coins si réculés de France et si préservés.

Uzerche est une ville magnifique...

P1000514

P1000517

P1000524

Les bonheurs familiaux justifient que l'on ouvre de belles bouteilles, les mets sont savoureux... le premier repas pris ensemble est une blanquette de veau, jeune veau sous la mère. Les fromages sont extraordinaires. On en se souvenait plus qu'il pouvait en exister de pareils!

Le Bourgogne suit le plat et le Fourtet arrive au moment des fromages pour se clore le lendemain avec des joues de porc confites.

 

P1000716

 

 

 

Bourgogne : Bouchard Père et fils : Meursault Genevrières ( premier cru) 2008

Carafé une heure

La robe, de couleur or vif est brillante. Le nez, net et bien ouvert, évoque la noisette l’amande, les fruits blancs (pêches et poires), avec des notes d’agrumes, et florales. L’attaque est charnue, très veloutée, le vin se développe avec générosité, dans un centre sphérique, et ample rehaussé des fruits blancs expressifs, mis en exergue par une très belle acidité gustative « mûre » bien intégrée à la matière, qui allonge une finale, appuyée, harmonieuse, fraîche, pure, très persistante, fruitée, très florale, avec une touche fumée, et des notes salines. Note potentielle 17,5, note plaisir 17

Saint Emilion : Clos Fourtet 2002

 

P1000712

 

Carafé une heure

La robe est assez profonde, de couleur grenat, légèrement évoluée au bord du verre. Le bouquet est séduisant et intense, avec des arômes de truffes noires, de boites à épices douces, d’humus, de légère réglisse, et fruits noirs au deuxième plan. L’attaque est soyeuse, les tannins fins sont fondus, tramés dans un corps fuselé doté d’une chair délicate, rehaussé d’épices et de fruits noirs qui s’intensifient après une bonne aération. La finale est allongée, élégante, d’une avenante douceur tactile, raffinée, très aromatique avec la rémanence des saveurs décelées à l’olfaction. Noté 16,5, même note plaisir

Posté par Daniel S à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire