Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

17 juillet 2014

Grillade! Classique? pas tant que cela... (Troplong Mondot peut en dire long...)

Un mets un vin!

 

Et cette période estivale est propice aux grillades!

 

Nous en étions aux louanges de notre boucher! Il est normal dirais-je de valoriser des artisans qui aiment leur métier, le grandissent en choisissant s'offrir à leur client un travail qu'ils tentent de mener avec goût et perfection.

La boucherie Lavève à Libourne se transmet de père en fils. Les maturations des viandes de boeuf sont d'un minimum de quinze jours. Laurent Lavève, peu loquace, méticuleux, caresse la pièce de viande que vous lui demandez, et commence avec attention le retrait des parties oxydées. Il est donc une grande perte, et au final si le prix au kilo peut paraître cher, lorsqu'il effectue la pesée, on obtient une pièce plus petite avec les meilleurs morceaux.

La graisse jaune prouve qu'il est aussi en plus de la maturation un affinage.

On ne pouvait qu'accompagner cette viande d'un vin de la Rive droite que nous plaçons dans notre panthéon.

P1000502

Saint Emilion : Troplong Mondot 2000

Le vin a été épaulé 4 heures , puis mis en carafe une petite heure avant la dégustation

La robe est profonde, presque saturée, avec un liseré de couleur sanguine. Le bouquet net et d’une bonne intensité évoque les cerises noires très expressives, nuancées de notes de cassis, la boite à épices douces, la légère réglisse, une pointe de truffe noire, et un élevage très en retrait quasiment fondu. L’attaque est riche, et très veloutée, le milieu de bouche est puissant, sphérique et ample, très charnu, agrémenté de fruits noire intenses et gourmands. La longue finale, très persistante, autoritaire, bien tenue par des tannins un rien plus fermes tout en restant enrobés par une chair de bon aloi, d’une bonne fraîcheur, soulignée par la palette aromatique décelée à l’olfaction. Noté 17,5/18, note plaisir 17. A attendre encore 3 à 4 ans.

P1000525

P1000526

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire