Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 mai 2014

Deux millésimes de Pavie Macquin : 2009 et 2010

J’ai accompagné des amis suisses, à une visite que je leur avais organisée à Pavie Macquin, la deuxième quinzaine d’avril.

P1030859

Nous aurions dû faire une dégustation sur barriques du millésime 2013, mais un soutirage s’étant révélé être nécessaire le jour de notre visite, Cyrille Thienpont qui commentait cette visite nous a remplacé cette dégustation sur fûts par une autre de vins en bouteille, et nous avons été choyés avec deux millésimes ( 2009 et 2010) de Pavie Macquin et de Berliquet. Les vins sont servis en demi-bouteilles, donc censés être d’évolution plus rapide qu’en bouteille. Je commente aujourd’hui les deux millésimes de Pavie Macquin : le millésime solaire 2009, et le millésime de sécheresse 2010. J’évoquerai  ultérieurement les deux vins du château Berliquet.

 

P1030860

Saint Emilion : Pavie Macquin 2009

P1000003

La robe est profonde de couleur sanguine à pourpre. Le nez, ouvert et net évoque les fruits légèrement confits (cerises dominantes), la boite à épices, avec des notes de framboises, de truffe noire et de réglisse. La bouche est richement dotée, très veloutée, puissante, sphérique, et charnue dans un centre rehaussé de fruits épicés. La finale est longue, pulpeuse, intense, opulente, d’une bonne harmonie malgré la richesse du vin, avec la rémanence des saveurs intenses décelées à l’olfaction. Note potentielle  17,5/18.

Saint Emilion : Pavie Macquin 2010

P1000002

La robe est profonde, avec un liseré de couleur violine. Des arômes de soupe de cerises noires et de mûres sauvages, d’épices douces, et violettes, avec des notes de cassis se révèlent à l’aération. La bouche est dense,  compacte à l’attaque, les tannins fins et mûrs tramés très serrés donnent de l’énergie, de l’ampleur, et du volume, dans un milieu de bouche, charnu doté de fruits purs et intenses. La finale est longue, autoritaire, puissante, tout en conservant un agréable velouté de texture, fraîche (grâce à la belle acidité gustative inhérente au millésime), savoureuse (fruits variés, épices et note florales), minérale ( fine salinité). Noté 18,5. Très grand vin pour une longue garde.

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire