Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

17 janvier 2014

Filet mignon de sanglier et Charvin, dessert et Sauternes

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

 

D'un oncle chasseur nous bénéficions souvent de gibier : notre repas dominical a été un régal, un filet mignon de sanglier.

J'ai fait une marinade sur plus de vingt quatre heures et une cuisson longue sur plus de dix heures.

La marinade a servi bien évidemment à la cuisson, rallongé avec du gras de foie gras.

La viande était fondante : je l'ai accompagnée d'une julienne de céleri, déglacé à l'huile d'olive.

 

Le dessert est un clafoutis de figues, fraîchement cueillies de nos figuiers, mais que je congèle lorsque la production est abondante.

Nous avions prévu un Sauternes, autant anticiper sur le fromage! Nous optons pour un  roquefort artisanal.

 

IMGA9623

 

IMGA9624

 

 

Châteauneuf du Pape : Charvin 2003

Mis en carafe deux heures avant la dégustation

 

IMGA9628

 

IMGA9629

 

 

 

La robe, de couleur pourpre, est assez soutenue et très légèrement évoluée au bord du verre. Le nez laisse entrevoir une légère acidité volatile qui s’estompe à l’agitation et laisse s’exprimer des arômes complexes de cerises kirschées, d’herbes de Provence (dont le romarin), de boîte à épices, avec des notes de fraises écrasées, de chocolat et de menthol. La bouche est sensuelle, les tannins fins, enrobés par une chair délicate, assurent un excellent maintien dans un corps dense, fuselé, agrémenté de fruits expressifs, et de saveurs évoquant diverses huiles essentielles. La finale est très persistante, allongée, d’une belle douceur tactile, à la fois élégante et soutenue, harmonieuse et complexe, avec la rémanence des saveurs perçues à l’olfaction, ponctuée de petites notes de thé. Noté 17,5, même note plaisir. Un vin prêt à boire, avec une même préparation

 

Sauternes : Haut Bergeron 2007

IMGA9632

La robe de teinte or soutenu est brillante. L’olfaction est expressive et nette, avec des arômes d’abricot rôtis, d’agrumes confits, et des notes de safran et de miel. L’attaque est  onctueuse, le milieu de bouche plein et ample, et volumineux et souligné par des fruits rôtis éloquents. La finale est allongée, très persistante, bien équilibrée, assez puissante, rehaussée par des saveurs intenses, d’abricots, de fruits exotiques, d’épices douces et de miel. Noté 16,5, même note plaisir

Posté par Daniel S à 05:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire