Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

08 janvier 2014

Verticale au château Rabaud Promis (Sauternes) - 39 Millésimes : Première partie de 1940 à 1982

P1030623

 

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

 

Verticale de 39 millésimes au Château Rabaud Promis (Sauternes)

Nous sommes accueillis par cette matinée, fraîche et ensoleillée, du lundi 16 décembre au château Rabaud-Promis, dès 9 heures par Philippe Dejean, son fils Thomas, et Séverine l’épouse   de Thomas. Thomas ouvre les bouteilles, pendant que la dizaine de participants (vignerons, cavistes, et amateurs passionnés) finissent d’arriver. Nous sommes rejoints, au cours de la dégustation par Messieurs Dantou (professeur d’œnologie au Lycée de La Tour Blanche), Kressman, et Bill Blatch. Nous avons 39 millésimes à déguster compris entre 1940 et 2013 (échantillon). La dégustation se fait du millésime le plus ancien au plus récent. Nous avons le plaisir d’admirer, avant de commencer les magnifiques robes des vins dont les couleurs s’étalent entre un ambre très profond et un jaune clair, avec toutes les nuances intermédiaires ( cuivrées, dorées, or fin, ) . La dégustation est commentée dans l’ordre de service, nous avons la possibilité de regoûter les vins si nous le souhaitons, avec un libre accès aux bouteilles.

 P1030638

Millésime 1940

Nez expressif, de figues, de champignons, d’épices douces. La bouche est linéaire, assez sèche, fraîche, élancée, avec une bonne allonge. Note plaisir 14

 

Millésime 1950

Plus complexe à l’olfaction, avec la présence de fruits confits s’ajoutant aux arômes du vin précédent. La bouche est moelleuse, pleine, assez charnue, la finale est longue et fraîche. Note plaisir 16

 

Millésime 1951

Le vin est bouchonné

 

Millésime 1957

Une petite pointe liégeuse, dans un bouquet de fruits secs, et de café un peu torréfié. La bouche est monotone, sèche,  un peu monocorde, avec une longueur modérée. Non noté

 

Millésime 1959

A l’aération des arômes de fruits confits, de cannelle, safran, et de champignons nobles (morilles) s’expriment avec élégance. La bouche est onctueuse, très charnue, très pleine, très moelleuse, savoureuse. La finale est longue, complexe, fraîche. Note plaisir 17

 

Millésime 1960

Nez de fruits secs, et de fruits jaunes, la bouche hésite entre une sensation assez sèche  à légèrement moelleuse très bonne persistance sur des saveurs de fruits et d’épices douces. Note plaisir 14

 P1030626

Millésime 1964

Le vin évolue sur des notes de noix, de raisins de Corinthe, et de léger miel ; la structure est légère, avec de la fraîcheur, de la finesse, la persistance est modérée. Note plaisir 13

 P1030625

Millésime 1967

L’olfaction est élégante et complexe, avec des arômes d’abricots, de dattes, de safran, de champignons nobles, et des notes de miel. La bouche est charnue, moelleuse, assez concentrée, avec une sensation de fruits rôtis. La finale est très persistante, fraîche, d’une bonne complexité. Note plaisir 16,5

 

Millésime 1970

Nez assez discret avec des notes de café, d’épices, de figues et fruits jaunes. La bouche est moelleuse, plutôt charnue, d’une bonne tenue, et une finale persistante, fraîche, assez complexe. Note plaisir 15

 P1030627

Millésime 1975

Discret à l’olfaction avec quelques fruits épicés, la bouche est assez sèche, avec un rôti modéré, un peu plus moelleuse dans son centre, une finale agréable, avec des saveurs d’épices et de fruits plus soutenus, une allonge qui manque un peu de souffle. Note plaisir 14

 

Millésime 1978

L’olfaction est retenue, la bouche est souple, le vin manque de souffle et d’expressivité. Non noté.

 

Millésime 1981

La bouteille est, hélas, liégeuse.

 P1030628

Millésime 1982

Les sensations olfaction sont discrètes, La bouche est sèche, avec une chair fine, assez linéaire, une finale un peu évanescente, à l’expression modérée manquant un peu de netteté. Non noté

 

 

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Liquoreux - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire