Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

05 novembre 2013

La Haute Olive 2011 (Chinon) et La Marginale 2008 (Saumur Champigny)

Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

J’ai le regret de constater que de plus en plus de producteurs de vins rouges de Loire, proposent à la vente des vins marqués par au moins des réductions rédhibitoires, si ce n’est parfois par des déviances aromatiques. J’ai eu depuis quelques années des expériences malheureuses allant dans ce sens. Des vins (et de nombreuses bouteilles de millésimes différents d’une même propriété) qui après plusieurs jours de mise en carafe étaient encore pollués par des odeurs de basse-cour ou d’écurie et étaient imbuvables. Il ne s’agit pas ici de stigmatiser un vigneron plutôt qu’un autre, puisque j’ai observé ce phénomène sur six ou sept propriétés. Serait-ce une nouvelle mode, un nouveau chic, un nouvel air du temps ?

IMGA9458

 

Le vin se doit être un produit marchand que paie l’acheteur, il n’est pas acceptable qu’un amateur normal ne puisse pas trouver de plaisir dans une bouteille, après un maximum de deux heures de mise en carafe. Dans le cas contraire, il convient que le producteur indique clairement sur la contre-étiquette le mode de préparation de la bouteille, et l’acheteur fera son choix en connaissance de cause et en toute liberté.

Pour ma part, je me contenterai d’acheter désormais des vins de cette région élaborés par des vignerons respectant les principes de base de l’œnologie, qui n’ont rien à voir avec la notion de vins technologiques utilisée sans discernement par certains dégustateurs.

 

Chinon : Pierre et Bertrand Couly : La Haute Olive 2011

IMGA9469

La robe est assez profonde, avec des reflets de teinte violine, le nez net et intense évoque les fraises, les framboises, avec des notes florales (violettes et roses) et de légères cerises. La bouche est très élégante, soyeuse, avec des tannins fins et ciselés, tramés dans un corps fuselé plein, délicatement charnu, rehaussé de fruits gourmands. La finale est très persistante, fraîche, élancée, d’une grande douceur tactile soulignée par des fruits mûrs, de fines épices, de légères notes réglissées, et un petit trait végétal. Noté 16, note plaisir 16,5

 

Saumur Champigny : La Marginale 2008

IMGA9462

La robe est assez profonde, de couleur sanguine. L’olfaction est marquée par une réduction tenace, qui s’atténuera, mais ne disparaitra jamais, après 4 jours de carafe (déviance possible ?)  et qui laisse entrevoir lors d’agitations prolongées, des arômes de fraises, cerises, et des notes florales. La bouche est longiligne, veloutée, svelte, un peu plus pleine dans un centre assez fruité. La finale est déséquilibrée, portée par une acidité très vive, avec des amertumes assez prononcées et une sensation végétale. Une bouteille défectueuse. Non noté

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins de Loire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire