Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

22 octobre 2013

Dégustation à l’aveugle de Chenins secs tourangeaux (2)


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Les valeurs confirmées régulièrement de cette région sont bien au rendez-vous. La dégustation de plusieurs vins du millésime 2007 de Huet ou de Chidaine, qui arrivent sur leur plateau de maturité, se sont très bien goûtés. Les jeunes blancs secs de Foreau se sont montrés moins affables, mais il faut souvent du temps à ses vins pour offrir tout leur potentiel, il n’est donc pas question de porter un jugement définitif sur des vins dégustés une seule fois, sachant qu’ici comme ailleurs le terroir finit par imposer son empreinte sur le millésime. Deux vins se sont avérés être oxydés, ils avaient été achetés chez des cavistes, encore faut-il que ceux-ci aient des caves suffisamment fraîches pour conserver les vins.

 

 

 

 

 

Vouvray : Domaine Huet : Clos du Bourg 2011

IMGA9342

 

 

La robe offre une teinte or léger, le nez, net et d’une bonne intensité évoque, la poire, les agrumes (citron et mandarine), avec des notes fumées, épicés, et miellées. La bouche est élégante, fine en attaque, de construction fusiforme, plus serrée et pleine dans un centre bien tenu, par une acidité gustative mûre, de bon aloi et rehaussé par des saveurs fruitées pures et expressives. La finale est allongée, fraîche, très persistante, droite, soulignée par des fruits variés nets (agrumes dominants), des notes épicés, de silex frottés, de miel, ponctuée par une salinité salivante. Noté 17, moyenne du groupe 17,20

 IMGA9351

Vouvray : Foreau sec 2011


IMGA9357

La robe est jaune avec des reflets or, l’olfaction est assez expressive, avec des arômes de poires bien mûres, d’écorces d’oranges, nuancées de légères épices et de fleurs blanches. L’attaque est généreuse, puis le vin se tend et s’allonge, avec une expression de fruits très mûrs, qui n’est pas en parfaite harmonie, avec la fraîcheur sous-jacente. La finale, est persistante, avec des saveurs de poires qui évoquent presque celles d’une eau de vie, de peaux d’agrumes, mais sans lourdeur grâce à la fraîcheur sous jacente et la présence de notes salines. Noté 15, moyenne du groupe 15,20

 

Vouvray : Foreau sec 2012


IMGA9356

La robe jaune pale est brillante, le nez s’ouvre après une bonne aération sur des arômes de citron, de fleurs printanières, avec des notes de poires. La bouche est allongée, assez svelte, tendue, agrémentée de fruits frais, portée par une acidité un peu vive, qui donne un caractère citrique à une finale un peu monocorde à ce stade, avec des notes d’amertume ( peau d’agrumes) et des notes salines qui tempèrent en partie la vivacité du vin. Noté 14,5, moyenne du groupe 14, 20

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins de Loire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire