Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

24 septembre 2013

Chablis " vieilles vignes" de Jean-Marc Brocard et château Mangot Quintessence (Saint Emilion)


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

A l’occasion d’un dîner d’anniversaire d’un de mes proches sous forme de buffet, j’ai apporté deux magnums dans les deux couleurs (blanc et rouge). J’avais eu l’occasion de bien goûter le Chablis «  vieilles vignes » de Jean-Marc Brocard lors d’une verticale qu’il proposait à Vinexpo 2009. J’ai fait l’acquisition de quelques millésimes en magnum par la suite dont un du millésime 2002, qui s’est très bien dégusté, avec des arômes d’évolution très plaisants.

Le magnum du château Mangot cuvée Quintessence 2003 est évidemment moins évolué que le vin en bouteille, les tannins sont un peu plus fermes, et l’élevage un peu moins fondu. Si l’on considère le vin bu avec les plats, ces remarques restent anecdotiques, et le plaisir est bien au rendez, en accord avec les viandes qui ont été servies lors de ce repas.

 

 

 

 

 

IMGA9047

 

 

 

 

 

 

 

Chablis : Jean-Marc Brocard : Vieilles Vignes 2002 (magnum)


IMGA9049

La robe offre une teinte or léger, l’olfaction est expressive et avenante, avec des arômes de fruits blancs, de croute de fromage, d’infusion, nuancés de notes d’agrumes, de miel, de fines épices, et de légères truffes blanches. L’attaque est bien en chair, avec une texture très veloutée, le centre est bien tenu, par une acidité de bon aloi, avec d’agréables rondeurs, et des saveurs expressives. La finale est fraîche, persistante à très persistante, d’une bonne complexité rappelant les saveurs décelées à l’olfaction, ponctuée de notes salines. Noté 16, note plaisir 16,5

 

Saint Emilion Château Mangot : Quintessence 2003 (magnum)


IMGA9048

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine, le nez, net et d’une bonne intensité évoque les cerises bien mûres, la boites à épices, avec des notes de baies noires, de légères truffes noires, et d’élevage en retrait. La bouche est richement dotée, avec des tannins bien tramés un peu plus fermes dans un centre, puissant, sphérique rehaussé de fruits d’une bonne intensité. La finale est très persistante, appuyée, d’une bonne fraîcheur, un peu plus tannique, avec des saveurs très expressives de fruits variés, d’épices, de notes de réglisse et d’élevage pas encore entièrement fondu. Note potentielle 16, note plaisir 15,5


IMGA9050

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire