Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

26 août 2013

Visite-dégustation à Pavie Macquin


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

La venue de notre ami Christian, charentais d’adoption, a été l’occasion d’aller faire une visite à Pavie Macquin et de déguster quelques échantillons sur fûts de diverses parcelles de la propriété du millésime 2012 en cours d’élevage.

-72544553005BF3B2D

 

Cyrille Thienpont nous reçoit et nous explique avec clarté et précision les méthodes culturales et l’élaboration des vins. -72543948957D1E874

La particularité géologique de ce vignoble, c’est l’existence d’une couche d’argiles plus ou moins « fortes » brunes à ocres (20 centimètres à 1,5 mètres de profondeur) qui recouvrent la dalle calcaire à astéries à cet endroit. Si l’on fait exception de la parcelle Cunégonde, plantée quasiment sur le calcaire à astéries, la quasi-totalité des autres parcelles sont situées sur les sols argileux plus ou moins profonds. Des observations et des études plus approfondies montrent que les sols recouvrant le plateau calcaire sont beaucoup plus complexes, dans ce secteur de Mondot, que ce qu’on concevait précédemment. Ainsi un lambeau des molasses de l’Agenais (dépôts postérieurs et plus récents que le calcaire à astéries) couronnerait le sommet de la butte de Mondot.


-158968229710E8C577

Tout ceci peut paraître anecdotique à certains, mais la dégustation parcellaire montre à quel point la nature des sols et sous-sols influence la structure des vins en fonction également des cépages, bien sûr.

 

Voici quelques commentaires pour étayer cette introduction, et donner à réfléchir aux sceptiques qui doutent du caractère essentiel de la composition des sols et sous sols dans la structure du vin. Ce sont bien ces caractéristiques qui donnent à Pavie Macquin, cette puissance, ce centre sphérique et charnu, cette longueur énergique, qui le différencie des autres propriétés du plateau.

Les parcelles et les cuves associées sont appelées par des prénoms féminins


-72543731505BF3B2D

 

 Daphnée : Merlot sur argile (profondeur moyenne)

 

-158968012310E8C577-15896767343ED6182F

Le nez frais, évoque les fruits rouges, avec des notes florales, la bouche, avec des rondeurs avenantes offre une chair bien formée, des fruits juteux qui persistent dans une finale, bien dessinée et saline.

 

Berthe : Merlot sur argile plus profonde

-72544118229E495BC

 

Une sensation crémeuse se dégage dans une olfaction soutenue de cerises, de fleurs variées, et de légères épices. La bouche est pleine, fruitée, sphérique, avec des tannins mûrs, enrobés par une chair dense très veloutée. La finale est très persistante, pure, fruitée, avec des notes d’épices et saline

 

Cunégonde : Merlot sur calcaire à astéries

-15896861333ED6182F

 

Le nez est très floral, avec des fruits rouges (cerises et notes de mûre). La bouche est allongée, avec des tannins fins bien tramés dans un centre dense, fusiforme, finement charnu. La finale est étirée, fraîche, élégante, fruitée, florale, et très saline.

 

Cabernet Franc sur calcaire à astéries

Epices, et fleurs dominent une olfaction avenante, avec des fruits noirs au second plan. La bouche est longiforme, droite, tendue, un peu plus austère et moins charnue que celle du Merlot. Finale allongée, très fraîche, avec des tannins « crayeux », et un fruit plus discret

 

Kaline : Cabernet franc (dominant) et Cabernet Sauvignon sur argile

Un nez expressif, de fruits noirs, d’épices et de légère réglisse. La bouche est , sérieusement construite, avec un centre  souligné par des tannins un peu plus fermes, et une sensation un peu plus ronde et un peu plus charnue que le milieu de bouche du cabernet franc sur calcaire. La finale est allongée, avec des tannins un peu « collants » agrémentée de fruits noirs et d’épices.

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire