Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 juin 2013

Des vins de Condrieu: Vernay et Guigal


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Nous avons dégusté lors d’une soirée off de Vinexpo organisé par Olivier Decelle et les vignerons d’Art de Vignes des vins de différents domaines français adhérents de cette association. Je commente aujourd’hui un Condrieu de Georges Vernay, les bouteilles sont ouvertes au fur et à mesure de la demande des participants, sans préparation préalable.

Nous avons ouvert et goûté chez nous sur une durée de deux jours une bouteille de Condrieu La Doriane 2007 de Guigal qui s’est avéré être de très bonne facture, mais d’un plaisir limité, à mon goût, car l’élevage n’est pas encore fondu, mais qui sera beaucoup plus plaisant dans quelques années. Le vin a accompagné un quasi de veau aux oignons, dans un accord intéressant en termes de texture.

 

IMGA8445

 

 

Condrieu : Georges Vernay : Les Terrasses de l’Empire 2011

La robe offre une teinte jaune clair, le nez un peu fermé s’ouvre à l’aération sur des arômes de pêches, de fleurs variées (dont de légères violettes), avec des notes abricotées. La bouche est charnue, un peu grasse, ronde en attaque, puis le vin se détend dès un milieu de bouche assez fruitée. La finale est élancée, d’un bon équilibre, sèche (par opposition à sucrée), un peu discrète dans son expression aromatique, minérale (saline). Note potentielle 15,5. A carafer impérativement pour révéler les arômes du vin.

 IMGA8447

Condrieu : Guigal : La Doriane 2007

 

 

 

IMGA8374IMGA8369

 

La robe, de couleur or assez soutenu est brillante. L’olfaction nette et d’une bonne intensité, évoque la pêche (pulpe et noyau), le melon, avec des notes de fleurs variées, et un élevage assez présent (vanille). L’attaque est très veloutée, moelleuse, assez grasse, avec un centre richement doté, et de douces rondeurs, agrémenté de fruits jaunes. La finale est très persistante, bien en chair, d’une bonne harmonie, fruitée, avec des notes de violettes, et ponctuée par des saveurs de vanille d’un élevage pas encore fondu. Note potentielle 16,5, note plaisir 15.  A attendre pour que l’élevage se fonde

Posté par Daniel S à 00:01 - Rhône Nord - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire