Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 mai 2013

Week-end des Grands Crus : Pomerol 2010 (1)


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Il y avait foule (plus de 1250 visiteurs dans la journée), samedi dernier, au hangar 14, à Bordeaux pour la présentation des vins du millésime 2010 en bouteilles des propriétés adhérentes à l’Union des Grands Crus de Bordeaux.

Une dégustation d’excellent, voire de haut niveau, pour les vins rouges de la rive droite et de la rive gauche, les vins blancs de Pessac Léognan, et les Sauternes.

Les vins tiennent les promesses qu’ils avaient laissé entrevoir lors des primeurs, avec un potentiel de grands vins assez important qui offrent plus de tonus, d’harmonie, de fraîcheur que ceux du millésime 2009, surtout en rive droite, mais un peu plus d’austérité dans les finales, pour certaines appellations de la rive gauche. Nous débutons les commentaires par l’appellation Pomerol.

 

 

P1030378

 

Beauregard

Nez élégant de cerises, de mûres, d’épices, avec des notes florales et un élevage en retrait. La bouche est veloutée, longiligne, plus charnue, et plus pleine dans un centre fruité. La finale est persistante, fraîche, d’une bonne douceur tactile, d’une bonne expression aromatique (fruits et épices) : Noté 16

 

Clinet

Des arômes de petites baies noires, de boite à épices, de violettes, sont perceptibles à l’agitation. La bouche est épanouie, avec des tannins fins et mûrs enrobés par une chair généreuse, et pulpeuse, dans un milieu de bouche, concentré,  sphérique et dense agrémenté de fruits intenses. La finale, mise en valeur et dynamisée, par une acidité gustative «  mûre »   est longue, très veloutée, savoureuse (fruits, épices, et note réglissée) : Noté 18

 P1030375

Gazin

L’olfaction est séduisante, avec des arômes floraux (violettes dominante), de cerises, de mûres, d’épices douces, et d’élevage qui ne couvre pas les fruits. L’attaque est soyeuse,  les sensations sont ascendantes, les tannins sont fins et se trament dans un corps fuselé, dense, charnu, agrémenté de fruits gourmands. La finale est longue, harmonieuse, pulpeuse, très expressive (fruits, épices, fleurs) : Noté 17,5

 

La Cabanne

Le nez est un peu fermé (fruits, épices). La bouche est souple, longiforme, plus structurée dans le milieu de bouche, fruitée. La finale d’une bonne persistance est fraîche, agréablement fruitée et épicée : Noté 15, 5

 

La Croix de Gay

Des arômes légèrement grillés et toastés dominent des fruits mûrs à l’olfaction. La bouche, veloutée en attaque, prend de la consistance dans un centre fruitée finement charnu. La finale, aux tannins un peu plus fermes, est assez marquée par l’élevage, d’un bon équilibre, avec des fruits modérément expressifs : Noté 15,5

 P1030382

A suivre…

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire