Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

08 mai 2013

Des vins rouges de Bourgogne du millésime 2006, à l'aveugle (fin)


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Cette dégustation à l’aveugle, qu’il ne faut considérer que comme une image à un instant t, laisse entrevoir une hiérarchie que l’on pourrait classer en deux groupes de vins. Les cinq premiers vins classés sont de très bonne à excellente qualité, et ne constituent pas de véritable surprise. Le deuxième groupe a laissé les dégustateurs dubitatifs, quant à leur avenir et à leur potentiel. Certains vins gagneront-ils, en équilibre, et en expression aromatique, avec des élevages qui se fondront  harmonieusement avec le temps ? Seule, une bonne connaissance et un suivi régulier des domaines concernés pourraient apporter une réponse plus appropriée à cette interrogation. Voici le classement des cinq premiers :

 

1 Beaune Grèves : Bouchard Père et fils : vignes de l’Enfant Jésus 2006 : 16,5

2 Clos de La Roche : Jérôme Castagnier 2006 : 16,4

3 Nuits-Saint-Georges : J F Mugnier : Clos de Maréchale 2006 : 16

4 Vosne-Romanée : Armelle et Bernard Rion : Les Chaumes 2006 : 15,2

5 Chambolle Musigny : Mugneret-Gibourg : Les Feusselottes 2006 : 15

 

 

Clos de La Roche : Jérôme Castagnier 2006

IMGA8152

Deuxième bouteille en partant de la gauche

IMGA8159

 

 

La robe est soutenue, de couleur rubis à sanguine, sans signe d’évolution. Le nez, expressif et avenant, évoque les cerises noires, la pivoine, les épices douces, avec des notes de sureau, et de fraises sauvages. La bouche est charnue, avec des tannins mûrs tramés serrés qui donnent du corps, de la sphéricité, du dynamisme au milieu de bouche, rehaussé de fruits nets et intenses. La finale est longue, très veloutée, d’une belle puissance sous jacente, fraîche, et complexe (fruits, épices, et fleurs) :  noté 17, moyenne du groupe 16, 4

 

Nuits-Saint-Georges : Armelle et Bernard Rion : Les Murgers 2006

 

IMGA8159

Bouteille sur l'extrême droite

La robe est très soutenue, de couleur carmin; l’olfaction laisse entrevoir à l’aération des arômes de fruits rouges, d’élevage encore marqué, et des notes florales. La bouche est tannique, puissante, solidement construite, avec des fruits un peu discrets. La finale est ferme, avec des tannins marqués, d’une expression modérée : Noté 13, moyenne du groupe 12,8

Vosne-Romanée : Armelle et Bernard Rion : Les Chaumes 2006

IMGA8158

deuxième bouteille en partant de la droite

 

La robe est soutenue à très soutenue, de teinte rubis, le nez est net et d’une bonne intensité, avec des arômes de fruits noirs, de fleurs (violettes et roses), d’épices douces, et d’élevage en retrait. La bouche est charnue, pleine et dense, avec des tannins mûrs et structurants au toucher velouté, soulignée par des fruits expressifs. La finale est très persistante, légèrement tannique, d’une bonne expression aromatique, avec une petite pointe d’astringence. Noté 16, moyenne du groupe 15,2

 

IMGA8156

Notre photographe officiel... caché sous les feuillages : sa grande notoriété verrait trop de journalistes à nos portes

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire