Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

02 mai 2013

Tex-Mex, Montcalmex! - pour la rime...


(La traduction de ce billet est disponible sur webflakes : voir en fin d'article, le lien)

Version 1 :


Daniel et moi sommes allés au Mexique. Bien sûr on avait emporté nos Petrus, Ausone, Lafite et un petit Montcalmes. Nous avons fait la fête avec les mariachis, nous avons fait de la plongée sous-marine dans les récifs de Cozumel, nous avons découvert le tombeau de Pacal, le roi maya de Palenque. Et je ne vous raconte pas la séquence frisson dans les cenotes du Yucatán. Pour nous remettre de nos émotions, nous avons déjeuner de burritos au poulet et nous avons apprécié le Montcalmès pour les accompagner.

IMGA8166

Version 2( la vraie, allez, j'avoue!)

Ma fille aînée est en vacances et vient me rendre visite. Les vingt ans bien ancrés dans l'ambiance campus, soirée Rock et tutti et quanti, elle tente de nous convaincre d'ouvrir nos horizons gustatifs et nous propose un menu mexicain. Des burritos ( ou des tacos? -  je n'ai pas retenu.)

Elle a cuisiné de l'émincé de poulet, des poivrons rouges, a réalisé une sauce avec des tas d'épices dont du chili. Elle a agrémenté d'oignons... C'était très bon, il faut en convenir.

IMGA8162IMGA8163IMGA8164IMGA8165

Daniel a choisi un Montcalmes. Très épicé aussi, très fin de texture et donc concordant avec le plat.

Un repas quin ne fait pas tellement dans nos habitudes JPRD!

Mais faut de tout pour faire un nouveau-monde!

 

Coteaux du Languedoc : Domaine de Montcalmès 2007


IMGA8167

 

Dégusté en bouteille sur 3 jours, à son meilleur niveau dès le deuxième jour

 

La robe est profonde, avec un liseré de couleur violine à sanguine. Le nez, net et d’une bonne intensité évoque les cerises légèrement kirschées, le cassis (jus), les herbes aromatiques, la tapenade, les épices variées, et des notes d’élevage très en retrait. L’attaque est très veloutée, avec des tannins fins et mûrs bien enrobés par une chair bien formée, le milieu de bouche, avec une puissance domptée est dense, ample, finement texturé, d’une grande douceur tactile, doté de fruits gourmands. La finale est très persistante, harmonieuse, pulpeuse, savoureuse et complexe (fruits, épices, garrigue). Note potentielle 17/17,5, note plaisir 17,5. Un vin à l’avenir très prometteur.


Les lecteurs anglophones pourront lire la traduction sur webflakes (Diary of Lover of right bank), avec quelques billets de décalage... Lire ICI

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire