Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

10 avril 2013

Primeurs 2012 à Bordeaux : impressions médocaines

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

Cette deuxième journée des « primeurs 2012» a été consacrée à la dégustation des vins de la rive gauche (appellations du Médoc). Comme il fallait s’y attendre, c’est assez hétérogène, avec des vins dont les maturités ne sont pas toujours abouties. Les vins offrent souvent des fruits frais et expressifs, certains sont bien centrés, mais souvent les finales sont tanniques, plus ou moins amères, et parfois astringentes (tannins et élevage associés). L’élevage va devoir remplir son rôle, en l’occurrence polir les tannins des finales. Les propriétés régulières sont encore au rendez-vous à Saint Julien, Pauillac, et Margaux. A Saint Estèphe, les vins sont moins durs et moins amers en finale, l’effet terroir, et parfois un pourcentage de Merlot plus élevé dans l’assemblage y contribue.

primeurs 2013 rive gauche 002

 

 

 

 

 

A Saint Julien : Léoville Poyferré : fruité, corsé, charnu, très persistant (92-94), précède Léoville Barton : frais , floral, fruitée, allongé, un peu plus ferme dans sa finale (91-93), Langoa Barton (90-92), Saint Pierre (91-92+), et Talbot (90-92) ne déméritent pas.

Les ténors Pauillacais sont au rendez-vous : Pontet Canet : fruité, floral, velouté, corsé, long (94-96) est un exemplaire exercice de style, Pichon Longueville : musclé, puissant, long, et expressif (fruit, épices) : (93-95) ne s’en laisse pas compter ; Pichon Comtesse : pur ( fruits et fleurs) allongé, dense et frais (92-94+), et Lynch- Bages : parfumé, sérieux, construit, très persistant ( 92-94) sont très réussis, sans oublier un Grand Puy Lacoste : floral, fruitée, plein, charnu, et allongé (92-94).

 primeurs 2013 rive gauche 007primeurs 2013 rive gauche 004

A Margaux

La production est plus hétérogène, elle résulte, à la fois de la météorologie du millésime, et du style voulu par le producteur : même si pour plusieurs vins, pour le plus réussis, la hiérarchie (la mienne en l’occurrence ) me paraît plus resserrée.


primeurs 2013 rive gauche 012

Trois vins m’ont semblé très bien fait : Malescot Saint Exupéry : fruité, floral, bien en chair, centré, très persistant (93-94), Marquis de Terme : velouté, fruité, charnu, allongé (92-94) et Prieuré-Lichine qui continue sa progression : aromatique, plein, étiré et frais (91-93+), à noter un très beau château Siran (91-93), je détaillerai les vins de ces appellations la semaine prochaine.

 primeurs 2013 rive gauche 005

A suivre…

Posté par Daniel S à 00:01 - Primeurs 2012 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire