Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 mars 2013

Deux millésimes du château Grand Corbin Despagne ( Saint Emilion)

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html).

IMGA8108

 

Je commente deux millésimes (1998 et 2000) du château Grand Corbin Despagne, une propriété de l’appellation Saint Emilion, située à la limite de l’appellation Pomerol. J’avais acquis, à prix doux, quelques bouteilles de ces deux millésimes. D’après les critiques professionnels, le millésime 1998 correspondait à un renouveau de la propriété, quant à la qualité des vins, qui s’est poursuivi les années suivantes. Ces dégustations ont montré que les vins étaient bien construits et bien charpentés, la seule réserve que je pourrais faire, c’est un léger manque de précision et une petite rusticité tannique dans les finales, avec un peu plus de pureté aromatique pour la bouteille du millésime 1998, par rapport à celle du millésime 2000.

Pour être tout à fait juste et honnête, je dois signaler que les derniers millésimes de Grand Corbin Despagne ont gagné en pureté, en intensité aromatique, et en qualité de tannins.

 

Grand Corbin Despagne : 2000

IMGA8112IMGA8111

La robe est profonde, de couleur rubis à pourpre,  le nez, d’une bonne intensité, évoque les cerises noires, le cassis, les épices douces, avec des notes sanguines, de truffe noire, et de légères notes animales. L’attaque offre une matière veloutée, avec des tannins quasiment fondus, qui structurent le vin en donnant un corps, assez sphérique, et plein, avec des fruits mûrs, mais avec toujours ces petites notes animales sous-jacentes. La finale est persistante à très persistante, assez puissante (tannins plus fermes), soulignée par des fruits assez expressifs, et des notes d’épices. Note plaisir (à table) 15. Un petit manque de netteté qui n’est pas rédhibitoire pour un vin bu à table. Un vin à attendre encore un peu. A revoir sur une autre bouteille

 

Grand Corbin Despagne : 1998

IMGA8110

La robe est profonde, de couleur rubis à grenat. L’olfaction est nette et expressive, avec des arômes de cerises, de mûres, d’épices (dont la cannelle), avec des notes florales et de truffe noire. L’attaque est très veloutée, avec des tannins mûrs tramés serrés, le milieu de bouche est corsé et assez puissant agrémenté de fruits d’une bonne intensité. La finale est très persistante, avec des tannins plus fermes et légèrement « rustiques », très soutenue, d’une bonne fraicheur, fruitée, épicées, avec des notes de truffes noires. Note potentielle 15,5/16, note plaisir 15,5.Un vin qui peut commencer à être bu, après aération, pour une consommation unique.

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Droite - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • C'est à titre personnel avec le 2007 que j'ai ressenti de la pureté de fruit et une certaine netteté aromatique, un début d'énergie, de fond chez ce domaine qui progresse sans cesse. J'ai pu déguster 2004 très régulièrement, et encore le week-end dernier. On sent à travers sa dégustation que le vin semble se chercher un peu. Si le fruité semblait refaire surface l'élevage n'était pas encore tout à fait ajusté. Ce qui est bien normal quand un tel domaine fait le choix intelligent d'une culture saine. Il faut du temps pour que cela se fasse, mais également j'imagine qu'il n'est pas simple de s'affranchir d'un élevage traditionnellement appuyé dans le coin. Très nettement, les vins gagnent en précision, en énergie. Le 2008 dégusté en parallèle du 2004 démontrait une pureté de fruit, et un certain éclat, un élevage calé sur la matière, qui sera sans nul doute très bien digéré, et qui, déjà n'est pas dérangeant.Et soulignons, tout comme château Fonroque, 2 domaines qui ont l'intelligence de plus à vendre à des prix fort cohérents. (Autour de 30€ généralement).

    Posté par Emmanuel Delmas, 29 mars 2013 à 00:25

Poster un commentaire