Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

25 mars 2013

Des vins au verre : Domaine de La Mordorée et Doisy Daëne

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html).

Lors d’une journée passée à Bordeaux, nous déjeunons à Bu Baravin, et nous en profitons pour déguster quelques vins au verre. Nous commençons par deux vins blancs. Le premier vins choisi est le Lirac Reine des Bois 2010 du Domaine de La Mordorée, qui a la particularité d’être élaboré avec de nombreux cépages (Viognier, Roussanne, Marsanne, Picpoul, Clairette et Grenache, entre autres, les deux derniers cépage offrent les pourcentages les plus élevés). Les vignes sont plantées sur des sols de galets roulés reposant sur des sables à passées d’argiles. Doisy Daëne sec 2008 exprime parfaitement sa marque de fabrique, avec une très belle pureté aromatique, une construction élégante et charpentée dans ce millésime particulièrement favorable aux vins blancs secs bordelais.

 

Photo-0071

 

 

 

Lirac : Domaine de la Mordorée : Reine des Bois (blanc) 2010

Domaine de la mordorée blancPhoto-0072

La robe de couleur jaune pâle est brillante, le nez net et d’une bonne intensité évoque les pêches (peaux et pulpe), le melon, la poire, l’anis, le fenouil, avec des notes épicées. La bouche est très charnue, presque grasse, assez ronde dans son centre, fruitée. La finale est persistante, d’une bonne expression aromatique (fruits, épices douces, anis), bien en chair, avec un petit déficit de fraîcheur, à mon goût. Noté 15,5, même note plaisir

 

Bordeaux Blanc : Doisy Daëne sec 2008

La robe offre une teinte or, l’olfaction est nette et intense, avec des arômes très purs, d’oranges, de fruits de la passion, de pamplemousse, et de très légères épices douces et un élevage de qualité en retrait. La bouche est charnue, pleine, fusiforme dans sa construction rehaussée de fruits purs et frais. La finale est allongée, d’une très belle persistance aromatique (fruits purs et fines épices douces), soutenue, d’une bonne fraîcheur, avec des notes d’élevage pas encore complètement fondu. Note potentielle 16, note plaisir 15,5. A garder

Posté par Daniel S à 00:01 - Dégustations éclectiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire