Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

14 février 2013

Repas dégustation entre amis : Pavie Macquin 2002 vs2001, Albert Mann VT de Gewurztraminer

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

Le fromage n'a pas été servi en plateau : c'est un feuilleté de maroilles au café. Les tranches  sont poêlées, posées sur des disques de brick, et sur le dessus on nappe avec de l'extrait de café.

Le premier dessert est une crème de litchi à l'émulsion d'eau de roses. Les accords ont été évidents. Il y a eu réduplications de saveurs pour le dessert, quant au fromage cuisiné, il s'est plutôt agi  de mettre en valeur les qualités d'élevage et de fruits du Pavie Macquin.

repas nicolas thienppont 014

 

A ce moment de la dégustation, le Pavie Macquin 2001 a suscité des discussions concernant le Pavie Macquin 2002. Qu'à cela ne tienne, on a ouvert le 2002 au débotté! Résultats concluants. Deux vins admirables, fins, élégants.

 

gewurzt mann et PM 01 et 02 029gewurzt mann et PM 01 et 02 030

 

Saint Emilion : Pavie Macquin 2002

La robe est profonde, de couleur pourpre à violine, le nez, bien ouvert et avenant, évoque les cerises mûres, les épices (dont la cannelle), avec des notes de petites baies noires et florales. L’attaque est très veloutée, le vin prend de la consistance de la rondeur, du volume dans un centre très fruitée. La finale est très persistante, fraîche soutenue, d’une séduisante douceur tactile, agrémentée de fruits purs et intenses, de fines épices, et des notes de truffes et salines. Noté 16,5, note plaisir 17,5. Un vin qui transcende son millésime

 

gewurzt mann et PM 01 et 02 028

Alsace : Albert Mann : Gewurztraminer Vendanges Tardives : Altenbourg 2008

La robe est jaune assez pale, avec des reflets de teinte or. L’olfaction est pure et intense, avec des arômes de miel des Vosges, d’abricot, de fruits exotiques, de litchis, d’épices orientales, et des notes de roses. La bouche est soyeuse, dans une construction allongée, dense, précise, d’une très belle pureté de jus et de saveurs. La finale est longue, étirée, fraîche, harmonieuse, avec des saveurs rappelant celles décelées à l’olfaction, très saline en ultime sensation. Noté 17,5, même note plaisir.

 

gewurzt mann et PM 01 et 02 026

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Accords mets/vins - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • Dommage pour l'Albert Mann

    Merci pour cet article étonnant.

    Dommage que l'Albert Mann soit si jeune, il ne peut pas encore développer ses formes de vin de terroir, il sera donc bien meilleur quand il aura ses 8-10 ans.

    Très intéressants les accords, avec un fromage arrangé au café pour s'accorder avec les tanins, et un dessert sur-mesure pour un gewurz gastronomique.

    On aimerait voir plus d'imagination en restaurant pour que les accords soient moins théoriques et plus réels, car un vrai accord met et vin c'est une alchimie des sens qui vous emportent loin...

    Merci encore

    Eric

    Posté par Eric Riesling, 14 février 2013 à 20:20
  • Merci Eric pour votre lecture. Nous essayons de rechercher des accords fonctionnant bien avec les vins ( nous partons de la connaissance du vin pour élaborer le plat qui semble bien convenir).
    Le gewurztraminer VT d'Albert Mann est effectivement jeune, quand nous le reverrons avec davantage de vieillissement en bouteille, il est fort possible que le mets élaboré soit différent.

    Daniel

    Posté par Daniel S, 20 février 2013 à 19:26

Poster un commentaire