Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

04 février 2013

Des vins de Montlouis et Vouvray

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

Les vins commentés aujourd’hui sont issus de deux vignobles très proches, dans la région de Tours. Ils sont séparés par la  Loire, le vignoble de Montlouis est situé sur la rive gauche et Vouvray sur la rive droite. Le Volagré 2007, dégusté 5 fois en trois ans s’est fort bien goûté sur 3 bouteilles,  sur une autre le vin était oxydé, celle commentée aujourd’hui s’est montré légèrement inférieure au trois excellents flacons.

Le Clos du Bourg (6 hectares) du Domaine Huet offre des vins structurés et sphériques. Les vignes sont plantées sur un sol peu épais (moyenne un mètre) reposant sur le calcaire. Cette bouteille, issue du millésime 2007, qui n’a pas la réputation d’être un millésime hautement qualitatif est excellente, et a procuré un grand plaisir à la dégustation.

volagre de cossais et clos de bourg de huet 001

 

 

 

 

Montlouis : Stéphane Cossais : Le Volagré 2007

volagre de cossais et clos de bourg de huet 007

 

La robe, de teinte or soutenue est brillante, le nez, net et d’une bonne intensité, évoque les agrumes, le coing, le tilleul, avec des notes de noisettes. La bouche est assez charnue, puis le vin se tend dans une construction allongée, la colonne vertébrale acide assure un bon maintien dans un milieu de bouche. La finale est persistante, aérienne, fraîche, avec des saveurs déjà évoquées à l’olfaction, et des notes salines. Noté 15,5, même note plaisir.

 

Vouvray : Huet : Clos du Bourg 2007

volagre de cossais et clos de bourg de huet 005

La robe est jaune, nuancée de reflets de teinte or, l’olfaction est intense et élégante, avec des arômes de tilleul, de verveine, de camomille,  de poire, de coing, d’agrumes légers, et des notes fumées. L’attaque est bien en chair, les sensations sont ascendantes,  le vin offre une très belle présence, avec une construction assez sphérique, dans un centre, assez gras, et très pur, dans la qualité de jus, comme celle des fruits. La finale est étirée, très persistante, tendue, très fraîche, avec une acidité « mûre » très bien intégrée, savoureuse (fruits variés, et agrumes dominants, fleurs, infusions) et saline. Noté 17, note plaisir 17,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins de Loire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire