Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

29 janvier 2013

Des Premiers Crus Classé de Pauillac du millésime 2001 Mouton Rothschild, Latour,Lafite Rothschild

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

A la suite de discussions sur les réseaux sociaux, d'échanges privés, et d'une récente dégustation de vins du millésime 2001 au Grand Jury Européen, je remonte les commentaires de ces premiers Crus Classés goûtés et bus lors d'un repas/dégustation.

Les vins ont été mis en carafe à 11 heures, pour être goûté entre 21 heures et 22 heures.

 

Deux autres Premiers Crus  ;  le Mouton Rothschild et le Latour 2001.

 

Repas_du_19_d_cembre_666Repas_du_19_d_cembre_611Repas_du_19_d_cembre_613

 

 

Pauillac : Mouton Rothschild 2001

 

Repas_du_19_d_cembre_641Repas_du_19_d_cembre_644

 

La robe est profonde, de couleur sanguine à rubis, le nez est net et expressif, avec au premier plan des arômes de merrain un peu grillé, qui font place à l’aération à des parfums de fruits noirs et de boite à épices. La bouche est puissante, tannique, assez musculeuse et dense, soulignée de fruits noirs, les tannins sont fermes et pas encore polis. La finale est persistante, tannique, fraîche, rehaussée de fruits noirs, d’une bonne intensité, d’épices variées et de réglisse. Le vin est encore dans sa gangue. A attendre un dizaine d’années. Note potentielle 17, note plaisir 15 pour un palais bordelais.

 

 

Pauillac : Latour 2001

 

Repas_du_19_d_cembre_646

 

La robe est profonde de couleur sanguine, sans signe d’évolution, l’olfaction, nette, séduisante, et intense, évoque la mûre et le cassis ( très pur) écrasés, les violettes, les épices douces, la réglisse, avec des notes de cèdre et de havane. La bouche est d’un remarquable équilibre, alliant une belle puissance naturelle, avec des tannins fins serrés, racés et mûrs. Le milieu de bouche est plein, ample, charnu, profond, avec des fruits purs, et expressifs. La finale est longue, avec toujours la même qualité de tannins, fraîche, intense et élégante, complexe, avec des saveurs fruitées, épicées et réglissées précises.Noté 18,5. Note plaisir 17,5

 

Pauillac : Lafite Rothschild 2001

Repas_du_19_d_cembre_646Repas_du_19_d_cembre_645

La robe est très soutenue de couleur rubis à pourpre, le nez, net et un peu fermé, évoque à l’aération la violette, les fruits rouges, avec des notes d’épices, et de cassis (léger). L’entrée en bouche laisse entrevoir des tannins fins à très fins assez serrés qui se raffermissent dans un milieu de bouche, bien construit, et d’une bonne densité, avec des fruits discrets mais présents. La finale est persistante, séveuse, encore un peu tannique, avec des saveurs discrètes de fruits et d’épices douces, et un élevage qui n’est pas encore fondu. A attendre une dizaine d’années.Note potentielle 17, note plaisir 14,5

 

 

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux Rive Gauche - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire