Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

12 décembre 2012

Dégustation de crus du Beaujolais à l’ aveugle (fin)

Les lecteurs anglophones pourront lire les chroniques du blog en anglais, avec 72 heures de décalage, ici ( http://www.webflakes.com/diary-of-a-lover-of-the-right-bank.html)

 

Un intervenant , sur mon blog, me faisait le reproche, de pas avoir mis les vins de Dutraive, Descombes, Lapallu et Lapierre, lors de cette dégustation. Il ne s’agissait pas de passer en revue tous les producteurs médiatiques de cette région, mais de goûter, et, pour certains d’entre nous, d’approcher des vins qu’ils ne buvaient que rarement. Une petite pique finale de cet intervenant, concernant les vins de Bordeaux, situait clairement son profil de dégustateur.

IMGA7254IMGA7259

IMGA7255IMGA7261

 

 

 

IMGA7264

 

IMGA7274

 

Voici la fin des commentaires

Bordeaux Côte de Francs : Laclaverie 2010 (pirate)

quelques bouteilles de beujolais 032

quelques bouteilles de beujolais 033

 

 

 

Vin élevé en cuve

Le nez, net et expressif, évoque les cerises, la mûre, et les épices douces. La bouche est pleine, dense, avec des tannins mûrs, qui se trament un peu plus fermes en donnant du corps au vin. La finale est persistante, légèrement tannique, avec des fruits gourmands, des notes épicées et légèrement réglissées. Noté 16, moyenne du groupe 15,43

Morgon Burgaud Réserve 2009

quelques bouteilles de beujolais 035

L’olfaction est avenante et d’une bonne intensité, avec des arômes de cassis, de mûres, de fines épices, et des notes de framboises. La bouche est élégante, veloutée, avec des tannins fins et bien enrobés, tramés serrés dans un centre dense, rehaussé de fruits séduisants. La finale est persistante, bien équilibrée, avec des saveurs plaisantes de fruits (cerises dominantes), d’épices et de réglisse. Noté 16, moyenne du groupe 15

Brouilly : Domaine du Vissoux Les Pierreux 2010

quelques bouteilles de beujolais 034

Le nez, un peu réduit, s’ouvre à l’aération sur des parfums de fruits frais et mûrs (cerises dominantes) nuancés de notes florales et épicées. La bouche est longiligne, avec des tannins mûrs enrobés par une chair délicate donnant un corps fusiforme. La finale est persistante, allongée, soulignée par des fruits variés ( dont la framboise) , les épices douces, des notes de réglisse, et une petite pointe chaleureuse en ultime sensation. Noté 15,5, moyenne du groupe 15

Posté par Daniel S à 00:01 - Vins de Bourgogne - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires


  • C'est intéressant,j'aimerais vraiment connaître mon profil de dégustateur. Pour info Mr le professeur il n'y a pas plus bordelais que moi,et toutes les étiquettes que vous buvez les 90% du temps je les bois aussi lors de dégustations réalisées les 3/4 du temps à l'aveugle.Incroyable non ?Parce que moi aussi je pense qu'on ne peut juger de manière objective que le jus une fois qu'il est dans le verre et non son étiquette . Si je peux me permettre essayez de brasser plus large vous verrez c'est aussi intéressant que toutes ces belles étiquettes qui pourraient finir par donner aussi une idée du dégustateur que vous semblez être . Cordialement

    Posté par Cyril, 12 décembre 2012 à 14:29
  • Bonsoir Cyril,
    Entre approcher un profil et le cerner, il y a de la marge.
    Si vous me faisiez part de vos 10 Bordeaux préférés, je crois que je comprendrais mieux vos reproches et vos remarques, et surtout vos goûts.
    Bien cordialement

    Posté par Daniel S, 12 décembre 2012 à 21:23

Poster un commentaire