Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

10 octobre 2012

Des Riesling du millésime 2008

Nous avons eu l’occasion et le plaisir de déguster deux Riesling du millésime 2008, ces derniers jours. Un de nos amis ne vient jamais nous voir sans nous apporter une bouteille que nous dégustons ensemble. Le Riesling de Louis Sipp a été bu sur une durée de 48 heures, et s’est révélé être aromatiquement  plus expressif au bout de 24 heures d’ouverture en bouteille, il a fort bien accompagné un tartare de saumon, grâce à sa grande fraîcheur et sa tension. Le second vin commenté, a été bu au restaurant, avec, une brouillade d’œufs au foie gras, il s’est ouvert progressivement mais aurait mérité une aération plus prolongée. L’apport d’oxygène est grandement nécessaire pour les Riesling du millésime 2008, ou bien il faut les laisser dormir en cave, cinq ans de plus ( pour les meilleurs vins du millésime)

Sipp et Josmeyer 001Sipp et Josmeyer 004

Sipp et Josmeyer 005

 

 

 

 

Alsace : Louis Sipp : Riesling : Kirchberg de Ribeauvillé 2008

Sipp et Josmeyer 002

La robe offre une teinte jaune pale, avec des reflets or. Le nez est pur et expressif, avec des arômes de lime, de fruits de la passion, avec des notes florales, d’écorces d’orange, de pistil de safran, et de naphte. La bouche est droite, avec une chair délicate en attaque, plus étoffée dans un milieu de bouche, aux fruits frais et mûrs, mis en exergue par une acidité gustative mûre. La finale est étirée, tendue, très persistante, soutenue,  pure, agrémenté par des saveurs de fruits frais (agrumes dominants), et de légères épices, un très léger miel et des notes salines. Noté 16,5, même note plaisir

Alsace : Josmeyer : Riesling : Kottabe 2008

Sipp et Josmeyer 003

La robe, de teinte or léger est limpide, l’olfaction, nette et d’une bonne intensité, évoque le citron, l’orange, avec des notes de mirabelles, de fleurs, et de léger terpène. La bouche, de construction allongée, est assez moelleuse, et charnue en attaque, le vin se tend dans un milieu de bouche porté par une belle colonne vertébrale acide, d’un juste équilibre, rehaussé de fruits frais. La finale est persistante, bien dessinée, fraîche, fruitée avec des notes florales, légèrement naphtées et salines. Noté 16, même note plaisir

 

 

 

Sipp et Josmeyer 008Sipp et Josmeyer 010Sipp et Josmeyer 007Sipp et Josmeyer 006

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Les vins d'Alsace - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • 2008, bon choix, mais attendez 2010 alors

    Bonjour Daniel, comme évoquez dernièrement sur FB, si vous aimez les 2008, attendez les 2010...c'est la même chose en mieux
    Plus clairement si les 2008 commence tout juste à se livrer, je suis assez d'accord sur le fait qu'ils seront encore bien plus fondu dans quelques années. 2010 c'est pareil, une colonne vertébrale intense et justement acide, mais avec plus de corps encore, ceux là sont fait pour tenir 25-50 ans il me semble.
    Sinon pour vous et vos lecteurs avides de plaisirs alsaciens, voici la dernière 2008 tasté, un Clos St Landelin de Muré, à votre bonne santé
    http://secretsepicure.blogspot.fr/2012/02/riesling-2001-clos-saint-landelin-gd.html

    Posté par Antoine M, 10 octobre 2012 à 10:10

Poster un commentaire