Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 septembre 2012

Des vins du Clos Haut Peyraguey

Un repas conçu entièrement autour du Sauternes est une expérience que nous avons tentée plusieurs fois et avec satisfaction.

Clos hat peyraguey 001

En l'occurrence, puisque nous voulions confronter Clos Haut Peyraguey 2005 et 2006, la conception du menu s'est une nouvelle fois orientée sur des chaires blanches et épicées et des fruits de saison.

J'ai donc cuisiné un poulet à la cardamome et au gingembre après l'avoir contisé d'ail. Et la cuisson a été menée sur plusieurs heures en basses températures.

En dessert, j'ai confit quelques figues et je les ai roulées dans une pâte feuilletée. La recette est d'une simplicité extrême et le résultat est enthousiasmant.

La cuisine n'est donc pas difficile et permet que des temps de dégustation soient privilégiés.

 

 

 

Clos hat peyraguey 003

 

Clos hat peyraguey 004

 

 

 

 

 

 

Les vins ont été dégustés , sur une durée de 48 heures en bouteille, et conservés au frais entre chaque dégustation

Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2005

Clos hat peyraguey 005

La robe offre une teinte or clair, le nez est assez fermé, mais finit par dévoiler à l’aération (le deuxième jour) des arômes d’agrumes confits, de gingembre, de fleurs d’orangers, et des notes de fruits jaunes. La bouche laisse entrevoir, une liqueur serrée, dense, concentrée, agrémentée de fruits rôtis à l’expression modérée. La finale, plus parlante, est longue, bien dessinée, fraîche, avec des saveurs fruitée, rehaussée d’épices douces, et des notes d’élevage. Un vin mutique, mais qui semble doté d’un brillant avenir. Note potentielle 18, note plaisir 14.

 

Sauternes : Clos Haut Peyraguey 2006

Clos hat peyraguey 006

La robe a une couleur légèrement dorée, l’olfaction, nette et d’une bonne  expression, évoque l’abricot, les épices orientales, avec des notes de mangues et d’oranges. La bouche est onctueuse, bien en chair, avec du volume et de l’amplitude, mais la liqueur est plus lâche que celle du millésime 2005. La finale est très persistante, soutenue, bien équilibrée, mais peu complexe encore dans son expression aromatique (fruits et quelques épices douces). Noté 16,5, note plaisir 15,5

Posté par Daniel S à 00:01 - Liquoreux - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires


  • du terroir au palais

    Bonjour,

    Je vous fais part du lancement d'un nouveau livre indépendant sur le vin et la dégustation via le site duterroiraupalais.com.
    Restant à votre disposition si vous souhaitez échanger nos liens internets,

    En espérant qu'il retienne votre attention,

    Cordialement

    Frédéric Morisset

    Posté par morisset, 03 octobre 2012 à 15:55

Poster un commentaire