Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

20 août 2012

Déjeuner à l' Hostellerie de Roques (33) Sancerre et Pouilly Fuissé 2010 au rendez-vous.

Les déjeuners à Roques sont toujours de grands moments de plaisir. Les menus sont des surprises agréables et toujours renouvelés et nous devons à Joseph la recherche de l'idéal quant à l'accord mets/vins.  Idéal souvent atteint d'ailleurs, et souvent en duo.

Repas Joseph du 18 août 2012 004

Après des mises en bouche friandes articulées autour du saumon fumé et du Grenier médocain, nous avons la chance de pouvoir apprécié un carpaccio de petits bars de ligne. C'est tout simplement divin.

Repas Joseph du 18 août 2012 006Repas Joseph du 18 août 2012 008

Les deux vins blancs ont alternativement su jouer les bienheureux accompagnateurs de cette entrée, sans qu'il puisse être facile de les départager.

 

Repas Joseph du 18 août 2012 003

 

Les vins ont été mis en carafe, avant la dégustation, et goûté à l'aveugle, pour ma part ( deuxième vin, pour ce billet)

Sancerre : Gérard Boulay : Clos de Beaujeu 2010

Repas Joseph du 18 août 2012 031

 

La robe, de couleur or clair est brillante, le nez est net et intense, avec des arômes d’agrumes (citron dominant), de fleurs blanches, de verveine, de menthe fraîche, avec des notes de fruits exotiques. L’attaque est charnue avec une belle pureté de jus, le vin prend de la densité dans un centre de construction assez sphérique, rehaussé de fruits toniques et mûrs. La finale, persistante, est fraîche, étirée, tendue, bien dessinée, soulignée par des fruits juteux et des notes légèrement fumées et salines.  Note potentielle 16-16,5, note plaisir 16

Pouilly Fuissé : Saumaize Michelin : Les Courtelongs 2010

Repas Joseph du 18 août 2012 001

La robe est légèrement dorée, l’olfaction est un peu retenue avec des arômes de fleurs variées, de fruits exotiques, et quelques épices ; la remontée en température apporte des parfums de poires, et souligne un élevage plus soutenu ( vanille). La bouche est assez puissante dès l’attaque, et offre d’agréables rondeurs, dans un milieu de bouche rehaussé par une acidité gustative nette et un peu vive, qui donne de l’élan et du pep à une finale allongée, très tendue, fruitée (citron dominant), légèrement épicées, saline, avec des notes d’élevage. A attendre. Note potentielle 16-16,5, note plaisir 15

 

Posté par Daniel S à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire