Journal d'un passionné de la rive droite

Dégustations de vins, visites de domaines, et accords mets/vins


Bordeaux
Bordeaux Rive Droite
Bordeaux Rive Gauche
Les vins d'Alsace
Les vins de Loire
Les Vins du Sud-Ouest
Primeurs 2004
Primeurs 2005
Primeurs 2006
Rhône Nord
Rhône Sud
Vins de Bourgogne
Vins du Languedoc-Roussillon

18 juin 2012

Les deux rives, dans différents millésimes....

Après avoir ouvert, il y a quelques mois un Cos d’Estournel 2002, qui s’était fort bien présenté, je continue à approcher le millésime 2002 en rive gauche. Un millésime de bonne à très bonne qualité, sur cette rive, selon les appellations. On oublie souvent que le printemps frais et relativement pluvieux a provoqué de la coulure et même du millerandage lors de la floraison, ce qui a eu pour effet de réduire les rendements, et qu’un très bel automne chaud la journée, et frais la nuit a permis d’obtenir de très bonnes maturités des baies en fin de cycle.

Avec le deuxième vin, nous abordons les premières dégustations du millésime 2010 en rive droite, qui tient toutes ses promesses. Les vins seront à attendre, pour que le plaisir soit au rendez-vous. Les vins ont été bus sur trois jours sans mise en carafe. Duhart Milon s’est présenté sous ses meilleurs atours, à partir du deuxième jour. Les Gravières avaient bien intégré son élevage, à partir du troisième jour. Les bouteilles ont été conservées, sur la totalité de la dégustation, dans une cave à 12°.

Baudry__L_insolite__Larcis__Chamboureau__Domaine_de_Souch__duhar_020

Pauillac : Duhart-Milon 2002

La robe est très soutenue, de couleur sanguine, sans signe d’évolution. Le nez est net et expressif, avec des arômes de cassis écrasé, de cerises, avec des notes de graphite, d’épices douces, et de très léger tabac. L’attaque est veloutée, avec des tannins fins et mûrs, bien tramés dans un corps fusiforme, les fruits sont frais et mûrs. La finale est persistante, étirée, pure, fraîche, fruitée, légèrement épicée, avec des notes de cèdre. Noté 16,5, même note plaisir

Saint Emilion : Les Gravières 2010

Les_Gravi_res_004

La robe est profonde, avec un liseré de couleur sanguine à violine, L’olfaction, nette et intense, évoque les cerises noires, la mûre sauvage,  la boite à épices, la réglisse, avec des notes florales. La bouche est pleine, avec des tannins enrobés, qui sont un peu plus fermes dans un centre, dense et sphérique, agrémenté de fruits expressifs et gourmands. La finale est très persistante, fraîche, légèrement tannique, soutenue, avec des saveurs fruitées, épicées, réglissées avenantes. Noté 16,5, note plaisir 15,5  A attendre deux ou trois ans pour davantage de plaisir.

Posté par Daniel S à 00:01 - Bordeaux - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires


Poster un commentaire